loquedu

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1935 registre moderne : 7 fréquence : 23

loquedu & locquedu ; locdu ; loc'du ; loquedue (fém.) ; locdue (fém.) n.

Terme de mépris : nul, minable, laid, pas beau, vilain, en loques, misérable, client sans importance, sans argent ; (méchant) ; (clochard)

Synonyme : terme de mépris, formule de mépris, laid, personne laide, minable Morphologie : -edu

1963 ce qu'il y a de loquedu dans le métier de truand, c'est qu'on est relégable le jour où on commence à savoir turbiner 1963. Satan est là 1956 Mlle Gabrielle, l'autre locdue qui porte le même charmant prénom que vous 1956. M'as-tu vu en cadavre ? 1964 Allez, grince-t-il soudain, d'une voix éraillée, tire-toi, locdu, tu sais pas y faire et laisse-moi dire deux mots à madame 1964. Folle à lier 1962 Dans le coin en face, le bataillon des cloches… oh là là ! Je n'avais jamais vu d'aussi près un tel ramassis de misère, de robes et de pantoufles loquedu, de figures dartreuses et de cheveux sales. 1962. Bibiche 1953 Frémissante, la femme de l'autre loc'du en a les larmes aux yeux. 1953. Alors, pommadé, tu jactes ? <5 citation(s)>

Apocope de loc-du-toc, forme largonji de toqué, et tocard (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 465