se goberger

registre moderne : 3 fréquence : 16

se goberger & goberger

Se nourrir, manger, prendre du bon temps, prendre plaisir à entendre qqchose d'agréable

1864 Il danse un entrechat sur les rideaux de serge, / Il rit, il mange, il boit, il se saoule et se goberge. 1864. La grande symphonie des punaises. Fantaisie 1932 je ne vais pas m'amuser à travailler quand je puis me goberger à ne rien faire 1932. Vidocq - Le roi des voleurs, le roi des policiers 1950 On avance sa gueugueule, la bouche en cul de poule, prêts à gober, à se goberger, à se goinfrer 1950. Ainsi soit-il 1912 A présent qu'il s'est gobergé à mes frais, se disait-il, v'là c'frère bêcheur qui a le culot de nous débiner 1912. Les Pieds Nickelés ministres, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912) <4 citation(s)>

Go (gueule, gosier) + -berge (SCHW1889Tirelarigot) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 413