pas reluisant

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre moderne : 3 fréquence : 21

pas reluisant & peu reluisant ; moins reluisant ; rien de reluisant ; ≠ reluisant adj.

Pas bien, inconvenable, pas brillant socialement ; > ≠ élégant (propre ou fig.) ; brillant, bien

Synonyme : élégant, distingué, laid, personne laide

2011 Mais le conseil [de classe] prend fin, sur des conclusions peu reluisantes. Au vu des résultats, les trois quarts de la classe ne pourront jamais passer en Seconde. 2011. Je tue les enfants français dans les jardins 1927 S'attaquer à un homme sans défense, c'est pas reluisant. Tu ne l'emporteras pas au paradis 1927. A la revoyure - Nouvelles aventures des Pieds Nickelés, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927) 1957 pour cela on choisit, du moins il me semble, un nid d'amour plus reluisant 1957. Les eaux troubles de Javel 1952 On se regarda et on fit la grimace. La situation n'avait rien de reluisant 1952. Rencontre dans la nuit 1960 J'aspire à une autre forme de mariage : un mari assez reluisant, sûr de lui, et me considérant comme une associée bénévole. 1960. La France et l'amour - Une enquête de l'Institut Français d'Opinion Publique 1997 Les Schmidt, un couple tout ce qu'il y a de légitime, pas les plus reluisants, sans doute, de nos locataires, étaient chômeurs professionnels. 1997. L'aveu différé 1979 C'est pas très reluisant, tout ça… Mais qu'est-ce qui a été reluisant, au cours de cette guerre ? 1979. Chouf ! Ils ont laissé leurs 20 ans en Algérie. Aujourd'hui ils parlent. 1958 les yeux sur la glace d'en face qui lui renvoyait son image. C'est vrai qu'il n'avait rien de reluisant avec sa gueule pas rasée, son front dégarni et ses joues concaves d'homme qui n'a pas mangé depuis une semaine. 1958. Rage blanche 1912 Mince qu'il est r'luisant et juteux, l'rupin ! 1912. Les Pieds Nickelés ministres, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912) <9 citation(s)>

RELUISANT, -ANTE, adj. B. Au fig. [En parlant d'une situation ou d'une pers.] Qui a de l'éclat, du brillant. J'ai connu des hommes reluisants qui étaient assez régulièrement « crucifiés ». Mais l'ensevelissement dans le cloître est le dernier coup (BLOY, Lieux communs, 1902, p. 163): La nature même de la vie militaire où les phases combattantes sont les plus intéressantes et marquent le plus une carrière, tandis que les phases d'instruction paraissent les plus tranquilles, mais aussi les moins reluisantes, tend à enlever aux fonctions enseignantes des militaires tout aspect glorieux. Serv. milit. et réforme arm., 1963, p. 47. Rem. S'emploie le plus souvent dans une phrase négative. Je conviendrais avec vous, malgré votre courtois silence, que cette aventure n'est pas reluisante (CAMUS, Chute, 1956, p. 1506). Empl. subst. masc. sing. avec valeur de neutre. [Mirabeau] qui jugeait si bien les hommes par le dedans (...) savait que la plupart ne se forment une idée des autres que par leur dehors et par leur autour (l'expression est de lui). Il savait encore qu'il faut du reluisant au peuple (SAINTE-BEUVE, Caus. lundi, t. 4, 1851, p. 100). Prononc. et Orth.: [], fém. [-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Fréq. abs. littér.: 103. (tlfi:reluisant) /

Figuré (gb) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 163