môme

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1821 registre ancien : 8 registre moderne : 5 fréquence : 263

môme & mome ; maume ; la môme ; la môme X ; le môme X ; ma môme ; une môme ; faire un môme ; avoir des mômes ; tout môme ; être môme n.m., n.f.

■ Enfant, petit enfant, bébé, petit ; fils, fille ; jeune, adolescent ; ■ fille, jeune femme, amante, maîtresse, prostituée ; ■ jeune homosexuel, femme de galère ; ■ terme de familiarité, type ; ■ préfixe devant nom ou sobriquet d'une personne (homme ou femme, plutôt jeune) ; ■ jeune condamné ; □ ma chérie, ma femme (souteneur, lesbienne) ; une jeune femme ; □ faire un enfant, avoir des enfants ; □ en appellatif, d'h. vieux à h. jeune ALL : kleines Kind, Dirne / ANG : Child ; baby / IT : bambino, fanciullo

Synonyme : enfant, homosexuel, sodomite, pédéraste, fille (jeune femme, adolescente), maîtresse, concubine, amante Famille : môme

1871.jpg: 700x481, 76k (15 février 2013 à 13h24) 1871_noel_voiyen-l_ami_de_la_mome_pognon.jpg: 426x685, 121k (08 septembre 2017 à 22h07)

1900 La bande des Noyeurs comprenait, en effet, cent cinquante individus environ, hommes et femmes, qui tous, étaient connus sous des surnoms tels que Maquignon, Bibi, Gigot, Noirot, Petit, Billon, Queue-de-Boeuf, Môme Bébé, Bataclan, Bouleau, La Volaille, Trois-Pattes, La Corde, Gillot, La Fleur, Sans-Poil, Perroquet, Môme-la-Crotte, La Régie, Fruitier, Bichette, Scorpion, Bibi-le-Veau, Le Rouquin, Fanfan, Beau-Blond, Plumeau, Verre-Cassé, Fesse-de-Singe, Môme-de-Terre, L'Aveugle, etc. 1900. Mémoires de Rossignol 1976 j'étais une môme, une gamine, puisque je l'ai connu à dix-huit ans 1976. Dire nos sexualités 1914 si la maladie n'avait tiré du trottoir, pour la mettre à l'hôpital Saint-Louis où l'on soigne les affections de la peau, Mlle Clémence Kerhuon, dite, de la Bastille à la Râpée, « la môme Bidoche » 1914. La bienvenue, dans Racaille et parias 1932 on court vite quand on est môme 1932. De Gaby Deslys à Mistinguett 1977 elle était toute môme Suzon, elle avait douze ans, on la faisait chanter « La Môme caoutchouc ». 1977. Une vie de cheval 1975 un beau soir il a rencontré cette môme 1975. Gueule d'aminche 1979 Le pare-brise et les phares dégommés par les mômes 1979. La tire à Dédé xxxx Tout maume encor, et malgré porte close, / Je dérobais biscuit et massepain xxxx. Voilà, voilà la complainte de Lacenaire, dans Mémoires de Lacenaire, avec ses Poèmes et ses Lettres, suivis de Témoignages, Enquêtes & Entretiens présentés par Monique Lebailly 1960 je devrais t'appeler le môme moineau mais il en existe déjà une, alors on va t'appeler la môme piaf 1960. Padam Padam (entretien) 1958 Tatave ! cette môme elle t'a quimpé ! 1958. Tatave 1897 I'm'appelait sa gosse, sa p'tite môme 1897. Fleur de berge 1937 Dans le milieu, examinez les vieilles mômes : elles finissent toutes par les nègres, bien contentes, bien ivrognes, bien régalées, bien enculées, bien battues 1937. Bagatelles pour un massacre 1937 C'est le beau môme d'aujourd'hui ! le Juif ! le Juif dans tous les films, légèrement crépu, bas du pot, panard, un peu myope ! 1937. Bagatelles pour un massacre 1946 On l'appelait Betty. Moi, je l'avais surnommée la Môme Cacahuète 1946. Solution au cimetière (nouvelle), dans Les enquêtes de Nestor Burma et les Nouveaux mystères de Paris 1950 Deux mômes d'une quinzaine d'années avaient essayé de l'assommer avec les poids de sa balance 1950. Ainsi soit-il 1955 quand tu verras le môme Charly faire du sentiment, tu pourras dire que la fin du monde est proche 1955. Pas de pitié pour les caves 1952 J'avais retrouvé le môme Lupeau, un marrant 1952. Mon taxi et moi 1952 On est à table, le môme Henri et moi 1952. Mon taxi et moi 1954 De temps en temps, elle s'envoyait le môme Boris 1954. Rue des maléfices - Chronique secrète d'une ville 1938 Pilou est le frère de Gisèle, un môme de quatorze ans, qui a été pris un jour du vertige du cirque 1938. Moi, un nain 1952 Je me tournai vers le môme pour lui demander ce qu'elle comptait faire 1952. Rencontre dans la nuit 1918 C'était entendu avec la môme 1918. Loin de la rifflette 1964 –L'enfant ? je sursaute, quel enfant ? –Est-ce que je sais ? Un tout môme, dans un bournous blanc, qu'elle tenait entre ses bras 1964. Folle à lier 1829 –Tais-toi, mome ; çà n'est pas à moi qu'on tire des carottes… 1829. Mémoires d'un forçat ou Vidocq dévoilé (tome quatrième) 1831 (vers) Vous ne connaissez pas la malice et la finesse de ces mômes [petit détenu], vous dit un inspecteur-général des prisons, tel qu'un homme qui aurait consacré nombre d'années à approfondir un sujet, que vous n'auriez eu le temps que d'effleurer ! (08/1831) 1831 (vers). Réforme pénitentiaire - Lettres sur les prisons de Paris, tome troisième 1836 des dortoirs pour les enfans condamnés, qu'en argot de prison on nomme mômes 1836. Bagnes, prisons et criminels (I) 1963 ta môme, tes affaires, tout ça c'est gentil mais… 1963. Les Tontons Flingueurs 1995 J'ai surtout appris à me battre en France quand j'étais toute môme. Et puis des Anglais m'ont donné quelques leçons de close combat. 1995. La princesse du sang 1833 –Silence donc, le maume ; donnez-y à têter, présentez-lui le sein. Faut-il qu'une femme soit suffit d'amener un enfant un spectacle ! Cassez-y donc la tête contre la banquette à ce moutard-là. 1833. Argot de théâtre, dans Le Gilblas du théâtre 1916 elle eut un cri déchirant […] : –Ma fille, ma fille que j'ai oubliée là ! […] Quelques instants plus tard, Charles rendait à la mère sa fille saine et sauve en lui disant : –Pas tant de chichi, elle n'a rien, la môme. 1916. Crapouillots - Feuillets d'un carnet de guerre 2002 Ah, ouais !! Ça m'revient, c'est ma soeur qui lisait ça toute môme ! 2002. Momo le coursier 1990 Peut-être avait-il lui-même une môme de cet âge 1990. L'étage des morts 1898 Elle a eu son môme sur le tard, croit en être rajeunie, et le gâte, le pourrit 1898. Bistrouille en Cour d'Assises ou le cadavre ambulant. Contes du Petit Pioupiou (5e série) 1915 Pourtant en triturant le fromage blanc qui me sert de cervelle, je trouve à te dire que si ton mari est en extrême réserve, le môme Albert [il parle de lui] y est itout 1915. (correspondance) Les cinq mois de campagne d'un ouvrier parisien (3) 1918 les mômes […] suivaient la colonne 1918. Loin de la rifflette 1821 Pour un rien, il recoque des Camoufflets à Sa largue et à ses môsmes. 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest 1821 Elle est girofle comme Si elle n'avoit point fait de mômes. 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest 1821 Ma larque a une Turne, elle s'arrangera avec ses mômes. 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest 2009 en se dirigeant vers le domicile du môme de sept ans qui avait aperçu un homme encagoulé sortir de chez Lemaire 2009. Sang d'encre au 36 1978 Mohamed vit en France depuis tout môme. 1978. Les garçons de passe - Enquête sur la prostitution masculine 1947 Allons donc ! Tu lui diras que j'suis ton frangin, la môme ! 1947. Fleur-de-Poisse 1922 Il était, pour le moment, le préféré de la môme l'Araignée, une belle brune aux yeux bleus, qu'il maltraitait d'ailleurs copieusement. 1922. Au Lion Tranquille 1922 Au même instant, comme ils arrivaient au coin de la rue Jean-Bausire, le môme Marmouset vint se jeter dans leurs jambes. 1922. Au Lion Tranquille 1922 Malgré qu'on était mômes, il nous avait pris à la bonne, je ne sais pas pourquoi ! 1922. Au Lion Tranquille 1968 au stade Anastasie, rue Pelleport, un endroit où l'on présentait des programmes tous les dimanches. L'affiche était maigre ce jour-là. Anastasie, contrarié, remarqua Gaston parmi la foule. –Môme, lui dit-il, il faut sauver ma réunion. Tu vas boxer 1968. Histoires de... boxe <45 citation(s)>

MÔME, subst. A. Fam., au masc. ou au fém. Jeune enfant, adolescent(e). J'ai ici la fille de mon frère avec ses mômes (FLAUB., Corresp., 1865, p.42). Sur chaque banc des Allées, il y a deux dames qui cancanent, et partout ces mômes éternels, morveux, piaillants, insupportables (GENEVOIX, Mains vides, 1928, p.40): 1. Vous savez que je n'ai plus huit ans. Je sais. Non; pour vous je serai toujours la sale môme qui donnait des coups de pied dans la cheminée. BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p.20. [En fonction d'attribut et souvent précédé d'un intensif (trop, tout, etc.)] Le plateau c'est à nous. T'es trop môme pour savoir ça (CARCO, Équipe, 1919, p.188). Ce qui est môme, c'est de dire: les femmes... (VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, p.82). B. Pop., au fém. 1. Jeune fille, jeune femme. Si vous étiez belle môme et si vous aviez vingt ans, je ne dis pas (SARTRE, Mort ds âme, 1949, p.18): 2. T'es tout'nue / Sous ton pull / Y'a la rue / Qu'est maboule / Jolie môme... L. FERRÉ, Jolie môme ds L. CANTALOUBE-FERRIEU, Chanson et poésie des années 30 aux années 60, Paris, Nizet, 1981, p.453. [Suivi d'un patronyme ou d'un surnom] Voici Mon légionnaire, avec la tête de la môme Piaf, en mauve... (TRIOLET, Prem. accroc, 1945, p.86). 2. [Gén. précédé d'un adj. poss.] Maîtresse, épouse. Qu'est-ce que tu veux que j'aille foutre entre toi et ta môme? (SARTRE, Mort ds âme, 1949, p.100). Prononc. et Orth.: [mo:m]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1. a) 1821 « jeune garçon, jeune adolescent » (DESGRANGES, Petit dict. du peuple); b) 1821 « enfant, par rapport aux parents » (ANSIAUME, Arg. bagne Brest, fo 15 vo, § 474: ma larque [...] s'arrangera avec ses mômes); c) 1841 « jeune homosexuel » (MOREAU-CHRISTOPHE, Français peints par eux-mêmes, Les Détenus, t.4, p.90); 2. a) 1845 fém. « jeune fille » (RABAN, Myst. Palais-Royal, t.1, p.18); b) 1864 « maîtresse » (s. réf. ds ESN., peut-être d'apr. ROSSIGNOL, Dict. arg., 1901, p.127, qui cite une chanson de 1864: J'te vas lâcher un pain: la môme [jeune femme, mignarde] était gironde); 1866 (DELVAU, p. 257: Môme s. f. Jeune fille, maîtresse). Prob. issu d'un rad. mom-, exprimant les sons primitifs que fait entendre l'enfant (BL.-W.5, FEW t.6, 3, pp.60-61). Fréq. abs. littér.: 521. Fréq. rel. littér.: XIXe s.: a) 9, b) 436; XXe s.: a) 1767, b) 910. Bbg. CHAUTARD Vie étrange Arg. 1931, p.122. PAULI (I.). Enfant, garçon, fille ds les lang. rom. Lund, 1919, 416 p. QUEM. DDL t.21 (s.v. mômichon). SAIN. Arg. 1972 [1907] p.253, 313 (s.v. momignard). SPITZER (L.). Literaturblatt für germanische und romanische Philologie 1921, t.42, p.23. TUSSEAU (J.-P.). Notes sur l'étymol. de môme et momerie. Romania. 1975, t.96, pp.547-552. (tlfi:môme) /

French babies are wrapped up in bands like mummies (MAR) / Mot pop. d'orig. obscure ; on a évoqué un rad. expressif mom- qu'on trouve dans momon « masque », momier « grimacier » ; l'enfant est un « grimacier », un « petit singe »; P. Guiraud allègue le rad. mamm- « téter », avec labialisation du [a] (GR) / Au féminin quand il s'agit d'une femme, mais parfois au masculin (gb) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 236