se payer la cafetière de

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre ancien : 8 fréquence : 5

se payer la cafetière de locution

Se moquer de qqun

Synonyme : railler, se moquer Famille : payer/offrir la [tête] de (se -) = se moquer

1914 monsieur sait trop bien que la maison… chic comme elle est… laisse aux brasseries leurs spécialités… –Ah ! as-tu fini Ernesse !… Pas d'vant moi, tes boniments d'mariolle ! Pa'c'que ces messieurs sont d'la province, faudrait pas s'payer nos caf'tières !… Ouste ! quatre soupes à l'oignon… 1914. La grâce de Bichu, dans Racaille et parias 1954 Je l'avais trouvé un peu goguenard, l'année d'avant, mais cette fois, on aurait juré qu'il se payait carrément ma cafetière 1954. Le soleil naît derrière le Louvre 1950 Le paternel il l'avait à la caca, il croyait qu'elle se payait sa cafetière, il lui foutait des trempes soignées 1950. Ainsi soit-il 1911 silence troublé par les réflexions chuchotées à voix basse par des « poilus » et autres joyeux lascars qui ne se gênaient point pour se payer la cafetière du conférencier 1911. Le retour de Manounou, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912) 1903 Il parait que tu veux te payer ma « cafetière ». À ton aise, ma chère, seulement ça te coûtera cher. 1903. Les enracinées <5 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 877