gail

date : 1821 registre ancien : 10 registre moderne : 8 fréquence : 78

gail & gaye ; gaille ; à gaye ; gayé ; gayer ; gayet ; à gayet ; galier ; gallier ; galliet ; gaillet ; (daille) n.m.

Cheval, à cheval ; cheval (rosse, qqun de méchant, de dur) ALL : Pferd / ANG : a horse / IT : cavallo

Synonyme : cheval Morphologie : e/é-et-ez Famille : gail, gaye (cheval) Usage : militaire, guerre, pmu, courses, hippisme, équitation

xxxx .I. cheval c'est ung galier xxxx. Extraits du procès des coquillars, dans Etudes sur l'argot français 1882 des maquignons qui de temps en temps, le jour du marché, font trotter des gails sur les avenues 1882. Paris horrible & Paris original 1844 Il va passer tout à l'heure, par ici, […] un pilier de paquelin, qui trimarde à gaye 1844. Les vrais mystères de Paris 18xx en balançant mes chasses, j'ai remouché la béquille et la cognade à gayet En enquillant dans la vergne d'Arnelle, pastiquant sur la placarde (lettre) 1842 La sotonnade roule à balouf. Le toc est un bridon de gaye qui a une poigne esquintante. 1842. De la traverse de Lontou, dans Sers (Paul), Intérieur des bagnes, Essai historique, Physiologique et Moral 1990 j'avais connu le Petit Paul qui venait du Touquet et n'aimait rien tant que les gailles 1990. L'étage des morts 1984 Farouk savait que Théo ne connaissait les gailles que des courtines 1984. Boulevard des allongés 1821 Il faut abbattre le Gaillet, chomir le Roulant et faire Suer le chesne. 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest 1821 Tu vois ce messière hautocher sur son Gaillet : je vais l'escaper dans le Satou. 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest 1821 Il est gerbé à 5 longes, pour avoir grinchi un Gayet de 200. balles. 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest 1888 Et le soir même, il s'a tiré des pattes avec ses quatre gayes 1888. Césarine 1974 une arrivée serrée, photographie. Ensuite, sirène des commissaires, et voilà qu'on a rétrogradé le gosse parce qu'il avait penché à gauche avec son gaye. 1974. Le roman d'un turfiste <12 citation(s)>

Le rapprochement (de galier) avec le moderne gaille (métaphore tirée d'un nom de chèvre) est très fragile et infirmé par la phonétique ; le mot dérive vraisemblablement du nomano-picard galir = lancer, faire sauter ou galer = sauter, danser (GUIR cité par MATH) / Etymologiquement, cheval hongre : (en grec : gallos = eunuque, châtré) (AYN) / Orig. incert., p.-ê. de grail, mot romani «cheval», par une altér. inexpliquée ; ou de l'all. Gaul «cheval», ou encore de l'all. - et alsacien - Geiss «chèvre», et, fig., «mauvais cheval» (GR) / Terme dial. empr. au lorr. gaille « chèvre », lui-même empr. de l'all. Geiss « id. » et p. métaph. « femme maigre », cf. pour ce dernier sens : Rethel gaille « vieille femme » (terme de mépris) ; Meuse « femme sèche et maigre » ds FEW t. 16, p. 28b. Le m. fr. galier « cheval » (1455, Procès des Coquillards ds SAIN. Sources t. 1, p. 97) se rattache à cette famille. L'a. fr. gaillofre « rosse » (ca 1307, G. GUIART, Royaux Lignages, éd. Wailly et Delisle, 12719) pourrait être à rapprocher de ces mots, cf. DEAF, col. 49-50 (TLFi) / Penser (mais sans doute ne pas aller plus loin) aussi à galli- coq ? (gb) / signalé comme usité dans contingents parisiens, antérieur à la guerre, et s'est répandu dans d'autres corps (Dauzat1918) / on a dit autrefois galier pour rosse, mauvaise monture (Peschier 1852) / 1821 (GR) / 1821 gayet, gail « cheval » (ANSIAUME, Arg. Bagne Brest, fo 9 v.) (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 789