illuminé

date : 1625 registre moderne : 4 fréquence : 21

illuminé & illuminée (fém.) n., adj.

Fanatique, fou, farfelu, excentrique (notamment dans les domaines religieux, politique ou idéologique)

1937 Le prophète Daniel (Lévitique XXVI) ne prédisait-il pas pour l'année 1914 « le Grand Bouleversement mondial, le commencement de la fin des empires goyes ? » Bafouillages d'illuminé ? 1937. Bagatelles pour un massacre 1966 Vous ne tenez pas ce Kissuah pour un homme dangereux ? s'étonna la major. -Non, répondit Jarabuah. C'est un illuminé 1966. Coplan coupe les ponts 1998 Dousquet doit être descendu par un simple d'esprit, non, pas un illuminé, mais un bon gros débile. 1998. Il faut tuer René Dousquet ! 2002 Avant la catastrophe on les prend pour des illuminés 2002. Canard enchaîné 1953 Les Renseignements Généraux de Rennes le considèrent comme un illuminé… Tous les membres de cette organisation sont d'ailleurs des rêveurs, des utopistes ou de joyeux farceurs. 1953. Prosper en croque <5 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 921