descente

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre ancien : 3 registre moderne : 3 fréquence : 46

descente & descente de police ; faire une descente n.f.

Arrivée en nombre des forces de l'ordre, pour contrôle des personnes à un endroit ; attaque surprise, soudaine, imprévue, raid (police ou pas) ; perquisition ; attaquer un lieu avec violence, expédition punitive (voyous)

Synonyme : arrestation, interpellation, rafle Usage : police

1954 En cas de coup dur, tel que descente de police, par exemple […] il y a une sonnette discrète sous la caisse de la patronne 1954. L'Aristo chez les tricheurs 2004 dans un bistrot du Xe arrondissement qui s'appelait « l'Imprévu » (…). On a fait une descente, on a saisi un stock d'armes, on a arrêté une demi-douzaine de gars. 2004. Entretien réalisé par Ch. Diaz le 29 novembre 2004, dans Les récits de vie de policiers 1882 Tout à coup, au milieu de la nuit, des cris déchirants de femmes le réveillaient en sursaut. On eut dit le vacarme de cinq ou six assassinats commis en même temps. Ce n'était qu'une « descente » : les agents des moeurs faisaient une rafle. 1882. Zola. Notes d'un ami 1953 Je ne dis pas qu'ils savent au juste où tu crèches, mais Suzy peut les avoir affranchis, comme quoi tu demeures dans le coin. Et d'ici à ce qu'ils fassent une descente dans tous les meublés du quartier, il n'y a pas loin. 1953. De la boue et des roses 2002 Alors qu'une descente à Paris sur les grands boulevards pour embarquer devant les caméras de TF1, dix gamines paumées et sans papiers, c'est pas long, c'est rentable et c'est facile 2002. Canard enchaîné <5 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 471