marron

registre ancien : 10 registre moderne : 8 fréquence : 67

marron

& maron ; être marron ; pris marron ; être pris marron ; prendre marron ; être servi marron ; faire servir marron ; servir marron ; être fait marron ; faire marron ; se faire faire marron ; être marron de/à qqchose

■ Flagrant délit, sur le fait ; être pris, être pris en flagrant délit ; faire prendre sur le fait ; ■ (par ext.) être eu, refait, escroqué, dupé, berné ; être déçu dans ses espoirs, perdant, échouer IT : colpevole [coupable] ; coglier sul fatto

Synonyme : arrêter, arrêté, se faire arrêter, interpeller, se faire prendre, escroqué, arnaqué, dupé

1963 Tirer dans les séides ? On était sûrs d'être marrons ou butés 1963. Satan est là 1979 Il y avait une heure et demie de battement entre la sortie des ateliers et la fermeture des cellules. Cela semblait fort limité. –On est marrons, dit l'Iguane, incurablement pessimiste, au détour d'une galerie. On le retrouvera pas… 1979. Le désert de l'Iguane 1960 mais elle aussi se trouve marron à la paix du moment 1960. Du mouron pour les petits oiseaux 1960 la frime à ce point engageante qu'Armand, marron à la confiance, se retient de justesse de s'écrier 'Tchao !' 1960. Du mouron pour les petits oiseaux 1850 Le chef de police Vidocq, qui connaissait cet adroit voleur, le craignait beaucoup et voulait le prendre marron 1850. La légende noire du bagne 1829 Si je suis maron ? eh bien ! j'irai à Tunes : au moins ce sera pour quelque chose 1829. Mémoires d'un forban philosophe 1829 Cette ville me fut encore funeste : car, à mon premier coup, je fus maron, et condamné à cinq ans d'emprisonnement 1829. Mémoires d'un forban philosophe 1862 Se voyant servi marron, le pochard nous suivit au poste sans difficulté 1862. Mémoires de Canler, ancien chef du service de sûreté 1797-1865 1862 Le fait est qu'avec son air effrayé et tremblant, il était bien capable de me faire servir marron 1862. Mémoires de Canler, ancien chef du service de sûreté 1797-1865 1980 mais où il est marron, c'est qu'il s'était promis […] de se faire le coffre-fort 1980. Baston 1844 Merci, nous sommes marrons, dit le plus misérable des deux, planquons-nous 1844. Les vrais mystères de Paris 1828 il n'est pas possible, disait l'un ; pour prendre ainsi marrons les voleurs, il faut qu'il s'entende avec eux 1828. Mémoires de Vidocq – Les voleurs 1828 sitôt fargué, sitôt marron 1828. Mémoires de Vidocq – Les voleurs xxxx Je pésigue le pivot pour vous bonnir que mézigue vient d'être servi maron à la légre de Canelle xxxx. Frangin et Frangine, / Je pésigue le pivot pour vous bonnir que mézigue vient d'être servi maron (lettre) 1830 Non, dit-il, la luisarde donne, et ils pourroient nous découvrir ; continuons la planque, et s'ils reviennent avec les baluchons, nous les pommerons marrons 1830. Histoire de Vidocq, chef de la police de sûreté, écrite d'après lui-même, par M. Froment, Ex-Chef de Brigade du Cabinet particulier du préfet, auteur de La police dévoilée (vol.2) 1984 Le cahier-journal sert aussi au maître remplaçant, au cas où. Mais comme les instits ont horreur que les instits se mêlent de leurs affaires, ils l'emportent avec eux le soir et le remplaçant est marron 1984. Maîtresse à Belleville 1952 pour ne pas se tromper, ils nous avaient tous sautés, et ils avaient trié. Finalement, c'était eux qui avaient été marrons. Les coupables étaient certainement parmi nous, mais pour les faire parler c'était midi 1952. Rencontre dans la nuit 1969 Évadé à deux reprises, marron à chaque fois, on lui en a fait voir des vertes et des pas mûres 1969. Au décarpillage 1954 Et comme je ne les connais pas, il est malheureusement évident que que je risquerais d'être tout de suite marron. On ne se méfie pas des inconnus 1954. L'Aristo chez les tricheurs 1974 Sale petit enfoiré, tu m'as bien fait marron avec ta petite gueule d'ange ! Tu me paieras ça ! 1974. Ancien détenu cherche emploi 1972 Qu'est-ce que v… vous v… voulez ? bredouilla-t-il. Qu'on se f… fasse tous f… faire marron ? […] Dans trois minutes la gendarmerie est ici. 1972. Folle à tuer - Ô dingos, ô châteaux ! 1821 Gerbé à vioc, Si tu rejoins la bachasse tu es marron. 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest 1821 nous sommes marrons, le boulin est rebridé. 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest 1821 En me rapiotant, ils ont pésillé le carle, les carroubles, je fus marron. 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest 2009 Alors, ce banquet ? Il va avoir lieu, oui ou non ? –Tout dépend du tueur. S'il refait parler de lui aujourd'hui, on est marron, répondit Pierre Sibierski 2009. Sang d'encre au 36 1978 Le type, il voulait se faire baiser. Eh bien, il a été marron sur toute la ligne, il a été baisé et tout, il a cru que c'était moi, c'était un godemichet. 1978. Les garçons de passe - Enquête sur la prostitution masculine 1888 Allons, dit Croquebol, fumés ! Nous v'là marrons pour le s'conde fois ! 1888. Le train de 8 h. 47 1977 Chevreux, lui, l'a fait marron ; nous, on a fait marron Chevreux, et Bert nous fait marrons, nous. Chevreux, on l'a pas fait assez marron à mon goût. 1977. Faut pas rire avec les barbares 2011 J'avais l'impression que ça commençait à sentir le roussi. –Tu l'as dit. Un peu plus, et on était marron. 2011. La nuit du vigile <29 citation(s)>

Dérive du langage des imprimeurs : marron désignait l'ouvrier typographe qui travaillait clandestinement ainsi que le libelle ou l'ouvrage publié sans permission (cf. Trévoux 1752) (SAINXIX) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 555