râpé

registre moderne : 5 fréquence : 16

râpé

& c'est rapé ; c'est râpé

Raté, qui a échoué, sans espoir, impossible, trop tard

Synonyme : échec, insuccès, échouer, manquer

1976 Tu vois, les choses sont plus du tout c'qu'elles ont été. Tiens, y'a seulement trois ans, des mecs qu'avaient trois tapins sur le bitume : c'était courant. Aujourd'hui, c'est râpé ! 1976. Le nouveau visage de la prostitution 1982 Gare aux patrouilles, flicards français ou Fridolins Feldgendarmen ! Avec les premiers, il y avait une chance ; avec les Frizés, c'était râpé ! 1982. La vapeur 1960 entrave qu'elle a à dire, mais aussi que s'il la laisse se confesser, ça va être râpé ensuite pour écraser le coup ! 1960. Du mouron pour les petits oiseaux 1960 dès le moment où il l'aura enfourché, il en a fait le serment, les souris vont passer au rideau : rapée la bagatelle ! 1960. Du mouron pour les petits oiseaux 2007 Ton Dosbarrios est plus blanc que blanc ! […] Désolé, mais si tu comptais sur moi pour coincer ce loustic, c'est râpé ! 2007. La gigue des cailleras 2002 C'est râpé pour la discrétion 2002. Canard enchaîné 2011 Je traîne depuis un quart d'heure. Je ne la vois pas arriver. Je vais attacher le chien et reviens faire les cent pas. C'est râpé pour ce soir, on dirait. Mais non. La voilà. 2011. La nuit du vigile <7 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 796