entuber

date : 1900 registre ancien : 8 registre moderne : 8 fréquence : 16

entuber

& □ se faire entuber

v.tr.

■ Arnaquer, escroquer, duper, mystifier ; □ se faire escroquer, se faire avoir ; ■ être déloyal, tromper, trahir qqun

Synonyme : duper, arnaquer, tromper, escroquer, escroquer, arnaquer

Famille : entuber (escroquer, enculer)

2013 Mon associé, comme toutes les grandes gueules, étant passif, je demande à mon disc-jockey, un ancien de la Légion, de m'avertir lorsque cette canaille qui m'entube débarque dans la boîte. 2013. Moi Dodo la Saumure
1966 Nanar n'a jamais tué. Il ne croit pas impossible de le faire un jour ; ce ne sera pas pour abattre un policier dans un « braquage », mais pour supprimer « un mec avec lequel il aurait fait une affaire et qui l'aurait entubé ». 1968. Les barjots
1966 Freddy revenant d'une visite chez le psychiatre exultait à l'idée d'avoir « entubé » le docteur 1968. Les barjots
1969 Le « Gwailo », John avait eu l'occasion de me l'apprendre, c'était l'étranger, le démon, qu'il était licite d'entuber de toutes les manières possibles 1969. Les fous de Hong-Kong
2007 La liste serait trop longue ! De ceux qui lorgnaient sa place à ceux qu'il a entubés, ça fait du trèfle. 2007. La gigue des cailleras
2000 l'agence immobilière miteuse de Chicago qui chargeait ses agents d'entuber le client 2000. Canard enchaîné
2011 Savoir si nous, les hommes de main, on se fait entuber par Lherbier et lui. C'est toujours Lherbier qui traite avec les fourgues, et on ne sait jamais vraiment sur quelles sommes elles portent, les transactions. 2011. La nuit du vigile
2011 Oui, mais tu sais comment ça se passe. Les gens déclarent toujours plus que ce qu'il y avait en réalité. Ils essaient d'entuber leur assureur avant que ce soit lui qui les gruge. C'est classique. 2011. La nuit du vigile
1953 –Ma gentille figure de connard, je te préviens. Si t'as l'air de vouloir m'entuber ou de me raconter des salades, je renforce les attaches de ton poteau de torture avec les rouleaux de fil de fer que tu vois là, et je fous le feu à la guitoune. 1953. Alors, pommadé, tu jactes ?

<9 citation(s)>

De en-, tube, et suff. verbal; par métaphore de la possession sexuelle (GR) / Calque de : se faire baiser, se faire enculer, se faire posséder (gb) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).