la barbe !

registre ancien : 6 registre moderne : 5 fréquence : 42

la barbe ! & c'est la barbe ! ; la barbe ; quelle barbe ! ; barbe locution

Appel brutal au silence, assez ! ; expression pour signifier l'ennui, le mécontentement, la contrariété, le dépit, quand on est excédé, l'événement fâcheux, ce qui est fastidieux ou ennuyeux ANG : shut up ! it jars me !

Synonyme : assez, en avoir assez, excédé, ennuyeux Famille : raser/raseur/barber (ennuyer)

1932 Mais depuis son arrivée, elle ne fait que chialer, vous pensez si c'est la barb' pour nous, là-haut ! 1932. Le pourrissoir 1914 La barbe, mon gros !… J'suis chez moi ici… J'vois pas pourquoi que je m'priverais d'mes aises ! 1914. La grâce de Bichu, dans Racaille et parias 1927 Ah ! quelle barbe […] crois-tu qu'il nous court sur le système, le frère ! 1927. Les Pieds-Nickelés en Amérique, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927) 1927 Tu me coupes mes effets […]. C'est la barbe à la fin. Je ferai de même quand tu voudras parler et tu seras furieux 1927. Les Pieds-Nickelés au Mexique, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927) 1907 Elle se confondit en saluts révérencieux, et elle commençait d'expliquer […] quand M. des Liseraies rogna court cet exorde insidieux : –La barbe ! Je viens ici pour acheter une malle 1907. L'amour s'amuse - Roman 1938 Mais l'heure est chère ici : sitôt fini, sitôt parti. Il faut se rhabiller tout de suite, la barbe ! 1938. Moi, un nain 1915 Ce n'est pas pour rien que nous l'avons surnommé « la Barbe ». Dès qu'il vous entreprend, impossible de s'en aller. Je n'en connais qu'un à la compagnie qui soit encore plus raseur que lui… 1915. Les poilus de la 9e 1947 Des baisers, des cris, des coups de sommier à n'en plus finir. Et après… c'est l'robinet qui coulait, l'siphon d'l'eau courante qui glougloutait. Ça n'en finissait plus. Quelle barbe ! 1947. Fleur-de-Poisse 1947 Oui, mon vieux Constant, c'est long, et c'est même barbe ! 1947. Fleur-de-Poisse 1914-1919 je reçois l'ordre de rejoindre le régiment, ayant été envoyé en perm par erreur. Je reprends le train à Aumale à 19 heures. Quelle barbe ! 1914-1919. Les carnets de l'aspirant Laby. Médecin des tranchées 1908 Ah ! la barbe 1908. Les Pieds Nickelés arrivent, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912) 1933 je n'enlèverai pas mon maillot, parce que c'est la barbe et que j'ai la flemme. 1933. Puberté. Journal d'une écolière 1903 et s'il y a des hommes qui viennent nous em...bêter, on leur dira : « Ah ! la barbe ! marré les mecs ! » Et ils seront bien obligés de nous f...iche la paix. 1903. Les enracinées <13 citation(s)>

Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc) / Cité dans (GR), non daté / Absent de Rey Chantreau / Cité dans TLFi, citation Montherlant 1943 /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 714