lègre

registre ancien : 9 fréquence : 12

lègre & legre ; laigre ; laigue

Foire, marché, fête

Synonyme : marché, foire

1912 Cette variété de malfaiteurs [pickpockets] fréquente les agglomérations de foule, partout où il y a prétexte à rade ou à trèpe (rassemblement), tels que salons, expositions, lègres, ou marchés et foires de province ; priantes, églises les jours de grandes fêtes ou de grands mariages 1912. Les plaies sociales. La Pègre xxxx Je pésigue le pivot pour vous bonnir que mézigue vient d'être servi maron à la légre de Canelle xxxx. Frangin et Frangine, / Je pésigue le pivot pour vous bonnir que mézigue vient d'être servi maron (lettre) 1821 Il a des billemonts en Rompant dans son lucque pour laigue de caen. 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest 1821 Il s'est laissé grimer en laigue de Beaucaire. 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest 1821 c'est un pègre de laigue, il n'est propre à autre chose. 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest <5 citation(s)>

Lègre est abrégé d'allègre (sous-entendu endroit), les marchés étant pour les malfaiteurs une source de revenus (dans la germania, allegria désigne le cabaret). Behrens trouve cette étymologie de SAIN incertaine et propose Läger, dépôt, dépôt de marchandises (SAINXIX) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 571