pas le Pérou

date : 1790 registre ancien : 5 registre moderne : 5 fréquence : 13

pas le Pérou

& ce n'est pas le Pérou ; ça n'est pas le Pérou

locution

■ (médiocrité) Pas très important, ce n'est pas beaucoup ; pas remarquable, pas exceptionnel ; ■ (gain, profit) qui ne rapporte pas énormément, pas bien payé, ce n'est pas une richesse extraordinaire, ce n'est pas une chose d'une valeur extraordinaire ; > ■ (difficile) ce n'est pas infaisable, ce n'est pas impossible, ce n'est pas insurmontable

Synonyme : peu, un peu, pas beaucoup

2013 P'tit Michel. Jouissant d'une certaine notoriété en raison de son appartenance à la bande qui a enlevé le baron Empain, il vit désormais à Bruxelles où il s'est spécialisé dans le vol à l'étalage. Un business qui lui rapporte 200 euros par jour environ, c'est pas le Pérou mais bien moins risqué que l'enlèvement. 2013. Moi Dodo la Saumure 1958 Le père était sergent de zouaves, c'est quand même pas le Pérou ! 1958. Chandeleur l'artiste 1924 Vingt mois, me dis-je, ce n'est pas le Pérou. Va pour vingt mois d'exclus 1924. Dante n'avait rien vu 1946 –Il a un métier ? –Pas trop mauvais, mais c'est quand même pas le Pérou 1946. Le cinquième procédé 1952 Cinq cent mille francs, ce n'est pas le Pérou 1952. Pas de veine avec le pendu (nouvelle), dans Les enquêtes de Nestor Burma et les Nouveaux mystères de Paris 1955 Dame ! Cent sacs. Ce n'est pas le Pérou, mais sur le quart d'heure, ça m'arrangeait bougrement 1955. Fièvre au Marais 1952 Naturellement, quatre cent vingt francs, ce n'était pas la Pérou, qu'il disait le grand chef, mais pardon… il y avait les échelons 1952. Mon taxi et moi 1949 –En somme, les espions civils n'étaient pas si bien payés ? –Non. […] En général, ce n'était pas le Pérou 1949. Mémoires d'un contrôleur des wagons-lits recueillis par René Delpêche 1790 –Mais, ma reine, je ne suis pas riche. –Nom d'un foutre ! ce n'est donc pas le Pérou que ta connaissance ? 1790. Le courrier extraordinaire des fouteurs ecclésiastiques, ou Correspondance intime, secrète et libertine de quelques prélats de qualité, de plusieurs prêtres paillards et d'un certain nombre de prestolets luxurieux 1905 Pourquoi qu'y faisait ça, ton quenottier, la petite mère ? Ça n'est pas le Pérou, une piltoche ! 1905. Le Tigre & Coqueliquot <10 citation(s)>

B. − Expr. fam. Ce n'est ou c'est pas le Pérou. Ce n'est pas grand chose. 1. [En parlant d'une pers.] Vieilli. Qu'un homm' qui n'a pas le sou, C' n'est pas l' pérou (Brazier et Dumersan, Le Coin de rue,1820, p.25 ds Quem. DDL t.19). 2. [En parlant d'une chose, notamment d'un avantage, d'une somme d'argent] Oh! le gaillard a du chemin à faire, pour rattraper le temps perdu, s'écria l'oncle Cardot, car finir par un accessit? (...) ce n'est pas le Pérou! (Balzac, Début vie,1842, p.429).Quatre francs par jour, environ. Vous me direz. −Ce n'est pas le Pérou (Courteline, Femmes d'amis,Tortillard, 1893, p.52). Étymol. et Hist.1. 1661 je suis un ambulant pérou (N. Dorimond, La Roselie, p.67); 1735 sa femme est un Pérou (Gallet, La Précaution inutile ds J. Bouché, Gallet et le Caveau, t.2, p.140); 1750 plus heureux que l' Perou (Le Paquet de Mouchoirs, p.IX ds Mél. Gossen, t.1, 1976, p.311); 1790 ce n'est pourtant pas le Pérou qu'un bougre comme ça! (Hébert ds Quem. DDL t.19) ; 2. 1688 l'opéra, c'est un Pérou sens peu clair, peut-être «c'est une grande source de richesses» (Regnard, Divorce, I, 7); 1690 c'est un Pérou (en parlant d'une affaire fort lucrative, où il y a à faire des gains inconnus) (Fur.). Empl. comme nom commun de Pérou, contrée de l'Amérique du Sud riche en mines d'or et d'argent. [Dans ces loc., pérou fait peut-être référence à un homme, qui serait l'empereur ou l'Inca du Pérou. Les citat. de 1735, 1750 et 1790 semblent étayer cette hyp. Cf. aussi les attest. de 1794, 1795, 1804, 1820 et 1825 fournies par Quem. DDL t.19]. (tlfi:pérou) /

  • Pérou (ce n'est pas le -) loc. phrast. non conv. VALEUR "pour une personne" sens habituel : FEW (8, 257b), GLLF, 1793 ; ND4, fin 18e ; L, DG, ø d ; DELF, cit. Barbusse ; R, TLF, ø d. Compl.TLF (mêmes réf., ø texte)
    • 1790 - «Qui voudra contribuer à la force publique si un farceur peut impunément l'outrager ? Et tu ne punis pas ce farceur quand il t'est connu, dénoncé ! Est-ce donc le Pérou que ce bougre-là ? [...] Ce n'est pourtant pas le Pérou qu'un bougre comme ça !» Hébert, Ce n'est pas le Pérou que ces bougres-là, ou avis sérieux du vrai père Duchesne au général La Fayette, in Braesch, Le Père Duchesne d'Hébert, 368 (Sirey) - P.E.
    • 1794 - «SUZON. [...] Tiens ! v'là l'père à lui avec l'père à elle ! C' père-là, c' n'est pas l' pérou.» Demautort, Les Marchandes de la Halle, 4 (Théâtre du Vaudeville) - P.E.
    • 1795 - «C'est pas le Pérou que ton Bon Homme Richard !» Journ. du bon homme Richard, numéro 3, messidor an 3, 17 - P.E.
    • 1804 - «Mad. L'ENCHERE. Pardi, voyez donc la belle poussée, ce n'est-il pas le pérou que ton M. Centime, il en faut cinq comme lui pour un sol...» Martainville, Une Demi-heure de cabaret, 20 (Barba) - P.E.
    • 1820 - «Qu'un homm' qui n'a pas le sou, / C' n'est pas l' pérou. / Non, non, c' n'est pas l' pérou.» Brazier et Dumersan, Le Coin de rue, 25 (Barba) - P.E.
    • 1825 - «JONATHAS. [...] c'est pas l' pérou qu' vous épousez là ; ... c'tte petite Jeannette a joliment fait des siennes. BADOULARD, pétrifié. J' tombe de mon haut !» Désaugiers, Lafontaine, Vanderburch, Le Marchand de parapluies, 17 (Brunet) - P.E. (bhvf:pérou) /

/

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 191