tourner en eau de boudin

date : 1690 registre ancien : 7 registre moderne : 5 fréquence : 13

tourner en eau de boudin

& se terminer en eau de boudin ; finir en eau de boudin ; se clôre en eau de boudin ; s'en aller en eau de boudin ; partir en eau de boudin ; se clôre en os de boudin ; en eau de boudins

locution

Échouer, se terminer de façon décevante, piteuse, consternante, sans rien donner, mal évoluer

Synonyme : échec, insuccès, échouer, manquer

1871 l'ennemi est là qui vous guette, et vous êtes entourés de bougres qui voudraient voir d'ici à peu la République tourner en eau de boudin, et servir de paillasson à la royauté. 1871. Le Père Duchêne (2)
1965 La vérité, c'est qu'Hitler n'ira jamais à Londres, et que tout ça finira en eau de boudin. –Qu'est-ce que t'appelles de l'eau de boudin, toi, le mariolle ? –Churchill donnera nos colonies à Hitler et nous serons les dindons. 1965. La débâcle
1946 Je vous accorde qu'on n'a pas pu prouver sa culpabilité et l'affaire s'est terminée en eau de boudin, mais il n'y a pas de fumée sans feu 1946. Le cinquième procédé
1955 Elle clôt l'affaire, mais un peu trop en eau de boudin – ou en os de boudin comme André Gide, je crois, prétendait qu'il fallait dire 1955. La nuit de Saint-Germain-des-Prés (Les nouveaux mystères de Paris, 6e arrondissement)
2003 La soirée exhib tournait, ce qui était un comble, en eau de boudin. 2003. L'industrie du sexe et du poisson pané
2011 Et la grande mobilisation populaire qu'ils appellent soi-disant de leurs voeux, elle s'est terminée en eau de boudin avec des manifs ridicules et sans vie ! 2011. Un militant, trois poules (suivi de La Citouche)
1905 Y a plus d'hommes, misère !… Les engueulades, ça tourne en eau de boudin ! 1905. Le Tigre & Coqueliquot

<7 citation(s)>

BOUDIN, subst. masc. 4. Loc. et expr. très fam. b) Tourner (s'en aller, finir) en eau (os) de boudin. [En parlant d'une affaire, d'un projet, etc.] Tourner court, échouer. ... toute cette affaire va s'en aller en boudin (GIDE, Les Faux-monnayeurs, 1925, p. 1119). Rem. Ces deux formes : en eau/os de boudin (par ailleurs bien attestées dans la docum.) ont, semble-t-il, une orig. obsc. et pourraient être la déformation d'une troisième : en aune de boudin (explication donnée par qq. dictionnaires). ÉTYMOL. ET HIST. 1. 1268-71 charcut. (E. BOILEAU, Métiers, 1re p., LXIX, 13 dans GDF. Compl.); 1680 boudin blanc (RICH.); 2. p. anal. 1690 archéol. (FUR.) ; id. ressort a boudin (Ibid.); id. fam. s'en aller en eau de boudin (Ibid.); 1798 « boucle de cheveux » (Ac.) ; 1835 mar. « bourrelet qui protège contre les chocs » (Ac.). (TLFi) /

Ces deux formes : en eau/os de boudin (par ailleurs bien attestées dans la docum.) ont, semble-t-il, une orig. obsc. et pourraient être la déformation d'une troisième : en aune de boudin (explication donnée par qq. dictionnaires) (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).