larbin

date : 1827 registre ancien : 7 registre moderne : 6 fréquence : 115

larbin & larbine (fém.) n.

Domestique, valet, laquais, serviteur, serveur, employé de service, personnel de service, concierge, portier ; honnête homme (par mépris), aide, adjoint, personne servile, homme lige ; insulte ALL : Bedienter, Bube im Kartenspiel / ANG : a valet / IT : servo

Synonyme : domestique, valet, femme de ménage, concierge, portier Famille : larbin

1970 comme c'était la première fois que je pénétrais dans un hôtel en galante compagnie, je m'étais senti stupidement mal à l'aise sous les regards égrillards du larbin au gilet tigré 1970?. Paris passionnément 1977 son turbin de représentant des larbins 1977. Jojo le démago 18xx en balançant mes chasses, j'ai remouché la béquille et la cognade à gayet servant le trêpe pour laisser abouler une roulotte farguée d'un ratichon, de charlot et de son larbin, d'un garçon de cambrouze En enquillant dans la vergne d'Arnelle, pastiquant sur la placarde (lettre) 1937 Il est parfaitement écrit dans les astres, que c'est vous qui garnirez les premiers poteaux, avec vos propres barbaques larbines 1937. Bagatelles pour un massacre 1867 Chez nos larbins je descends faire un besigue un cinq cents 1867. Une femme comme il faut 1972 quand le jeune Corse part sur le continent, il ne peut se résigner à travailler à l'usine, sur les quais ou à tenir un emploi de larbin tel que valet de chambre, garçon de café ou de restaurant 1972. Cambrioles - Les bouleversants mémoires de l'Arsène Lupin de l'après-guerre 1880 Eh bien ! est-ce que vous attendez un larbin, par hasard, pour ranger votre case ? 1880. Souvenirs d'un saint-cyrien 1840 arrivés audit endroit, le larbin (portier) nous escrache, et nous jactons (donnons) aussitôt un centre à l'estoc (un faux nom). 1840. (récit de voleur), dans Un an de prison, ou Souvenirs de Sainte-Pélagie 1947 Il lui demandait de ne pas retourner servir les Boches, ni leurs larbins : les collaborateurs. 1947. Fleur-de-Poisse <9 citation(s)>

Orig. obscure ; p.-ê. de habin « chien », avec agglutination de l'article défini, de happer. P. Guiraud évoque une forme labrin, avec métathèse du r, forme de labrit ; l'évolution sémantique de « chien » à valet « est normale » (→ Canaille) (GR) / 1827 ; d'abord argot «mendiant» (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 139