lancequiner

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1800 registre ancien : 9 registre moderne : 9 fréquence : 63

lancequiner & lansquiner ; lanquiner ; (languener ; languiner ; languine)

■ Pleuvoir ; ■ pisser, uriner ; ■ pleurer, sangloter ; (arroser, épancher de l'eau, tomber de l'eau) ALL : bespritzen, weinen, regnen / ANG : to rain / IT : piangere [pleurer], piovere [pleuvoir]

Synonyme : pleurer, pleurs, pleuvoir, pisser, uriner Morphologie : g/q Famille : lance (eau) Usage : météo

1957 La nuit est humide et déprimante après une journée où il a lansquiné sans arrêt. 1957?. Dix ans de frigo 1969 Le Grand éprouve aussitôt une furieuse envie de lansquiner 1969. Au décarpillage xxx Bien des fois on rigolle, / Ou bien l'on pavillonne, / Qu'on devrait lansquiner xxx. Chanson morale (Chansons dans la langue bigorne), dans François-Vincent Raspail ou le bon usage de la prison 1821 Tu lansquine parce qu'on a déplanqué ta camelotte. Viens nous allons en retrouver. 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest 1821 En te reconnoblant au tap, je n'ai pu m'empêcher de Lansquiner. 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest 1888 pourvu maintenant qu'y vienne pas à lancequiner 1888. Le train de 8 h. 47 1911 Décidément, je ne suis plus bon qu'à pisser de la prunelle !… Voilà que je me suis mis à lansquiner comme une gosseline, en serrant la patte du blanchisseur 1911. Le journal à Nénesse <7 citation(s)>

Lancequiner doit son pittoresque au suffixe -quin (SCHW1889) / De lancer, argot « uriner », de lance (eau) (GR) / De l'argot des malfaiteurs, passé dans la LP (Dauzat1918) / Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 435