va donc, eh X

registre ancien : 7 registre moderne : 7 fréquence : 10

va donc, eh X & va donc, eh ! X ! ; va donc hé, X ; va donc, X ; eh ! va donc, X locution

Formule de refus, d'insulte, de mépris, de moquerie, de négation ; pousse-toi, va-t-en !

Synonyme : va-t-en

1875 Eh ! va donc, veau. 1875. À la Feuille de rose, Maison turque 1976 La fille se tait, ou elle répond : « Va donc hé, enculé ! » 1976. Le nouveau visage de la prostitution 1914 Le coup de trompe d'une automobile le rappela au présent : « Quoi ! on n'est pas des chiens ! » cria-t-il au chauffeur. Celui-ci, un homme courtois pour le moins, lui répliqua : « Va donc, eh ! barbeau ! » 1914. La bienvenue, dans Racaille et parias 1925 Va donc, eh ! impuissant ! 1925. Mon curé chez les pauvres 1921 Il réfléchit, fouille âprement, désespérément les débris de ses souvenirs, s'illumine enfin, et lance, dans une bramée triomphale : « Va donc, eh dummer Kerl !» 1921. La boue 1917 –Va donc ! hé, ballot ! 1917. Le chass'bi. Notes de campagne en Artois et en Argonne en 1915 1899 Melon toi-même !… –Ta gueule, suif !… –Va donc, hé, vieux cadavre ! 1899. Bistrouille et Jean Hiroux. Contes du Petit Pioupiou 1888 Va donc, eh ! mobilisé ! 1888. Césarine <8 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 757