coulissier

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

fréquence : 7

coulissier n.

Informateur à la bourse ; nom donné aux agioteurs qui, contrairement à la loi, et sans titre légal, font concurrence aux agents de change

Usage : bourse, banque

1887 D'abord, ses affaires prospérèrent. Il eut la malencontreuse inspiration de jouer à la bourse. Il trouva plus malin que lui. En quelques mois, tout son avoir passa des poches profondes de sa vieille capote d'Algérie, dans le portefeuille d'un coulissier, qui leva le pied et fila en Belgique 1887. Le monde des prisons 1884 Prochot, lui, gagne des sommes folles à la Bourse, est quinzième de coulissier 1884. Le Boul' Mich' 1858 Mais c'est moins à la Bourse qu'il travaille que le boulevard des Italiens et dans les cafés et restaurants, depuis que la police a expulsé les coulissiers du passage de l'Opéra. 1858. Paris-Vivant par des hommes nouveaux - Le million (3) 1896 Plus de vingt mille balles que j'ai perdues dans l'affaire des mines du Transvaal par la faute de cette saleté de coulissier ! 1896. Le droit aux étrennes, dans Théâtre II <4 citation(s)>

On les appelle coulissiers parce qu'ils se tiennent aux abords du Parquet, grand théâtre de l'agiotage (Le Million, Paris-Vivant, 1858) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 246