nouille

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1915 registre moderne : 5 fréquence : 20

nouille & prendre pour une nouille n.f., adj.

■ Idiot, niais, imbécile ; ■ personne sans volonté, faible, sans force, poltron ; mauvais pilote

Synonyme : niais, pas déluré

1935 Mais qu'est-ce que ça signifie, ils viennent sur bâbord ! Une nouille, cet amiral ! Où croit-il qu'elles sont, les Dardanelles ? Dans le nord-est ? 1935. Mer Noire 1935 Je comptais tripler ma mise, parce que au Grand-Prix il y a un tas de nouilles qui encouragent la race chevaline une fois par an et qui jouent le toquard, de sorte que Ksar aurait fait quinze francs malgré ses performances. 1935. Viande à brûler 1937 Il rend tous ces cons goymes encore plus friables, nouilles, malléables, empapaoutables, anti-préjugés 1937. Bagatelles pour un massacre 1938 je ne cessais de penser : ce que je dois avoir l'air nouille, mon Dieu ! 1938. Moi, un nain 1919 deux stupides accidents presque coup sur coup comme si j'étais la plus quelconque des « nouilles » ou « le plus empoissardé des poissards » 1919. J'ai descendu mon premier Boche 1917 Pourtant, je ne pense pas qu'aucun de vous oserait me prendre pour un « qui les a retournées », pour une « nouille » ? 1917. Le serment de l'aviateur 1937 –Arrange-toi pour aguicher le patron... Il s'appelle Albert... […] Le patron est une nouille 1937. Faubourg 1915 V's avez pas honte d'moisir là-nedans ? Où qu'sont vos nerfs ? V's êtes comme des nouilles ? 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard 1949 Parole ! on dirait que tu les défends, ricana cette pauvre nouille 1949. Un drôle de mec - Roman traduit de l'argot américain 1922 Alors il l'embrassa une dernière fois et s'éloigna rapidement. Il était joyeux… il était « marié »… on ne le prendrait plus pour une nouille ! 1922. Au Lion Tranquille 1933 J'ai répondu que c'était bon pour les campagnardes d'avoir des tabliers à plis et des bas, qu'à Paris on savait mieux ce qui était beau que dans son sale Tréport. Elle a été vexée, elle est partie. Nouille ! va. Si elle croit que ça me fait quelque chose. 1933. Puberté. Journal d'une écolière <11 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 290