flouse

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1916 registre ancien : 10 registre moderne : 9 fréquence : 35

flouse & flous ; flouze ; flouz ; flouss ; flousse ; faire du flouze n.m.

Argent, monnaie ; gagner de l'argent

Synonyme : argent Usage : voyou, délinquant, argent, monnaies

1924 C'est plus tard, quand il en passa deux autres tout pareils, que j'appris que c'étaient des gens qui venaient porter du flouss au chef 1924. Dante n'avait rien vu 1937 Ayant drainé au passage, repassage sur toutes les routes du monde, toute la subsistance spirituelle et tout le flouze des cons d'Aryens, abrutis, cocus, avinés, fanatisés par ces merdes 1937. Bagatelles pour un massacre 1961 Un jour je partirai, dit Mokrane, je retournerai là-bas. Mais pour ça il me faut du flouss 1961. Des fruits, des fleurs et du plomb 1952 Onze litres au cent, d'ici Saint-Pierre, combien ça fait-il de flouss ? 1952. Émile et son flingue 1949 Or, j'avais plus que jamais besoin de flouss, primo pour croûter, secundo pour me saper 1949. Un drôle de mec - Roman traduit de l'argot américain 1947 Tu peux encore lui dire que t'as perdu ton sac à main, avec tout ton flouze… 1947. Fleur-de-Poisse 1947 qu'est-ce que tu veux qu'j'y comprenne, moi qui m'ai jamais occupé de politique ? Et puis j'te dirai que j'm'en tamponne le coquillard, d'la politique. J'suis venu parce qu'on m'a dit qu'il y aurait moyen de faire du flouze. 1947. Fleur-de-Poisse 2004 Les rebelles le savaient bien qui eurent tant des leurs dont les « revirements » sont inexplicables par le seul souci de sauver leur peau ou par le « flouss ». 2004. Une guerre au couteau. Algérie 1960-1962, un appelé pied-noir témoigne <8 citation(s)>

FLOUZE, subst. masc. Arg. Argent. Amène le flouze ; être plein de flouze. Synon. fric, pèze, pognon, grisbi. Je retrouve la fille (...). Je l'emmène croûter, catégorie A (j'avais du flouze, j'étais paré) (Fallet, Banl. Sud-Est,1947, p. 36). [Il donna à la fille les vingt mille francs] la bouille de la pépée s'alluma. Elle ne paraissait pas cracher sur le flouze (Le Breton, Rififi,1953, p. 40): J'aurais voulu, cependant, trouver encore un petit flouze, un shilling ou deux peut-être pour m'acheter de la « ginger beer » ... Céline, Mort à crédit,1936, p. 324. REM. Flouse, subst. masc.,variante graphique. La maîtresse : − (...) vous aurez un bon point. L'élève : − Gigo! la dabiche va m'refiler du flouse (Marcus, Arg. tel qu'on le parle,1947, p. 2). Prononc. et Orth. : [flu:z]. Seule prononc. ds Lar. Lang. fr. Formes flouse (Rob. Suppl. 1970, Lar. Lang. fr.), flouze (supra). Étymol. et Hist. Av. 1840 felous arg. marseillais « gros sou » (F. Chailan ds Mistral); 1895 flous(s)e arg. des lycéens de Bône « argent » (d'apr. Esn.; ici fém.); 1902 à Alger « sou » (ibid.). Empr. à l'ar. maghrébin flūs, plur. de fəls (Lanly, p. 86), ar. class. ful's, plur. de fals, fils nom d'une anc. monnaie arabe de bronze, de cuivre ou d'argent (FEW t. 19, p. 48b; Lok., no581; Z. rom. Philol. t. 90, pp. 469-473). Mot déjà connu par les récits de voyageurs : 1512 flux « argent » (J. Thénaud, Voyage, p. 67 ds Nasser Thèse compl. 1967, p. 52 [il s'agit ici d'une citat. d'un mot ar.]), 1670 felours « monnaie de cuivre marocaine » (Th. Le Gendre, Lettre..., p. 127, 128 ds Z. rom. Philol. t. 90, p. 470). Fréq. abs. littér. : 16. (tlfi:flouze) /

De l'arabe égyption (CODI) / Felous « gros sou » (argot marseillais), av. 1840 ; arabe maghrébin flus, classique fuls « l'argent » (GR) / Langue : Arabe 1916 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 880