soeur

registre ancien : 8 registre moderne : 8 fréquence : 13

soeur

& la soeur ; (pas la mauvaise soeur)

n.f.

Nana, femme ; elle (en parlant d'une femme) ; maîtresse ; fille ; (pas une mauvaise femme)

Synonyme : femme (général), fille (jeune femme, adolescente)

1955 Elle est un peu conne, mais c'est pas la mauvaise soeur. Tu peux l'expédier. 1955. Mollo sur la joncaille
1957 Car malgré son air frêle elle a de la cambrure, la soeur, entre les épaules et la ceinture, à rendre jalouse Miss Univers. 1957?. Dix ans de frigo
1925 Ah ! dis donc, qu'est-ce qu'elle prend comme correction, la soeur 1925. La bonne vie
1925 Ah ! pour !… deux cents francs ? Y a pas plus menteuse que cette soeur-là 1925. La bonne vie
1925 Un jour, j'ai appris que j'étais la noix dans la combine. Je croyais être sa femme, au Paulo, ah ! la ! la ! coupure ! Moi comprise, ça faisait neuf soeurs qu'il avait en maison 1925. La bonne vie
1949 Allez comprendre quelque chose à ces animaux-là. Voilà une soeur qui cocu son homme, à tour de bras, si je puis dire. On le lui descend, elle veut tout casser 1949. Un drôle de mec - Roman traduit de l'argot américain
1953 Ah, la, la ! qu'est-ce qu'elle me brise, la soeur ! Elle rabat ses cottes en fulminant 1953. Alors, pommadé, tu jactes ?
1976 En présence d'une frangine ils n'ouvraient la bouche que pour commenter les résultats sportifs. […] Bien des truands, pour avoir commis l'erreur de croire à la bravoure d'une soeur, s'étaient retrouvés au lazzaro. 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza

<8 citation(s)>

Terme (=maîtresse) inventé pour railler ceux qui dissimulent des liaisons sous des liens de parenté fictifs (LAR cité par GIR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).