reluire

registre moderne : 8 fréquence : 24

reluire

& □ faire reluire ; □ se faire reluire

■ Baiser ; jouir, éprouver du plaisir sexuel ; ■ (fig.) être heureux ; □ faire jouir, donner du plaisir ; □ s'épanouir dans la jouissance, prendre du plaisir à

Synonyme : jouir, prendre du plaisir

Usage : érotique, sexualité

1963 Il devait reluire rien que d'y penser une minute 1963. Satan est là 1957 Elle a une bouche… mes frères… des lèvres à faire reluire un chinois 1957?. Dix ans de frigo 2013 Il prend ombrage que je reluise son épouse qui a vingt ans de plus que moi. 2013. Moi Dodo la Saumure 1952 Vous n'avez pas des accessoires, des trucs vaches, des chaînes, on lui filerait une dérouillée atroce, on lui défoncerait l'oeil de bronze, je lui dirais que maintenant je ne peux pas reluire autrement 1952. Une fille du tonnerre 1937 au moment juste qu'il va reluire… qu'il est crispé sur la poigne… Alors, tu sais ce qu'il lui fait ?… Il arrache d'un coup le paquet, comme ça ! wrack !… d'un grand coup sec ! 1937. Bagatelles pour un massacre 1937 C'est ça leur intelligence ?… Y a pas de quoi reluire ! 1937. Bagatelles pour un massacre 1937 Ils en font tout leur bachot de cette merveilleuse enculade ! Ils reluisent rien qu'au souvenir ! 1937. Bagatelles pour un massacre 1968 Sur la question du cinématographe je ne reluis qu'aux aventures des milliardaires, avec des quantités de texanes emperlouzées, des quantités de téléphones blancs, des quantités de Rolls dans les garages 1968. Le terminus des prétentieux 1966 Je l'aimais à en être malade. […] À peine rentrés chez nous le soir, on n'arrêtait pas de se faire reluire 1966. Les cahiers du capitaine Georges - Souvenirs d'amour et de guerre (1894-1945) 1982 Il y avait aussi une charmante périgourdine qui se faisait reluire à la truite vivante, gigotant dans le vivier gluant de son vagin. 1982. Autorut du soleil 1982 le tendron imberbe se fait reluire le point secret par le jeune chien dont la verge cramoisie pendouille avec véhémence. 1982. Autorut du soleil 1949 j'y passai l'après-midi, une heure et demie sur son ventre, sans désemparer. Je m'appliquai à la faire reluire, jusqu'à ce qu'elle en crie, qu'elle parte dans le décor 1949. Un drôle de mec - Roman traduit de l'argot américain 1987 Tu te rends compte, alors que je suis capable de faire reluire tous les soirs plusieurs filles. 1987. Voyage à l'intérieur des prisons - Témoignage 1994 Le matin, il jette les clients à bas du lit, fouille les poches, furète dans les tiroirs, tripote les dessous, farfouille dans les poubelles. Bref, il fait son métier. C'est son job, ça le fait reluire. 1994. La guerre des gusses 1994 C'est vrai que toi, y a qu'le viol qui t'fait reluire. T'aimes pas vraiment les femmes, tu peux pas comprendre. 1994. La guerre des gusses 1974 Un jour, j'ai cru que c'était elle, et je [homme] me suis fait un tel cinoche que je suis quand même arrivé à reluire. 1974. Le roman d'un turfiste 1953 je pensais aussi que j'aurais aimé la prendre comme ça, assise, vite, vite. Mais je me disais aussi que c'était pas un bon moyen pour faire reluire une fille. Elles aiment pas ça les filles le vite vite. Elles sont pas comme nous. 1953. De la boue et des roses 1953 je trouve que tu as agi comme une dégueulasse, c'est tout. Comment ! tu t'envoies en l'air, tu reluis comme une reine avec un gars qui vient de buter ton père et ton frère, comme tu dis ! 1953. De la boue et des roses <18 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 706