creuser

date : 1869 registre ancien : 4 registre moderne : 4 fréquence : 18

creuser

& ça creuse

v. intr.

Donner faim, ouvrir l'appétit ; ça donne faim ; > donner soif

Synonyme : faim, avoir faim

1904 On mangeait debout pour faire plus vite, et quand un coin de table était dévasté, on se portait intrépidement vers un autre. C'est que ça creuse de voyager ! 1904. La jungle de Paris 1916 Dis donc, ça creuse de rester tout une journée dehors. Les hommes, en revenant du ravin, disaient tous qu'ils «la sautaient». Moi aussi je la saute, au maximum. 1916. Sous Verdun (août-octobre 1914) 1896 rien ne creuse comme cette vie perpétuellement agitée, semée d'exercices violents en plein air 1896. L’album d’un saint-cyrien. Deux années d’école 1881 Ça allait être le moment d'aller casser la croûte, les voyages, moi, ça me creuse, et je commençais à avoir la dent 1881. Mémoires de Monsieur Claude, chef de la police de sûreté 1862 J'ai une coquine de soif qui ne se décide pas à me laisser tranquille. Ça se comprend, le rhume creuse presque autant que l'absinthe, c'est connu. 1862. Le dernier crime de Jean Hiroux 1994 Ça creuse l'air de la campagne ! 1994. Manu. Le danger public 1931 C'est très joli de visiter, mais ça creuse. Je commence à avoir les gencives qui me chatouillent. 1931. Mal loti <7 citation(s)>

De creuser l'estomac (GR2) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 762