emballer

registre moderne : 5 fréquence : 25

emballer & emballer qqun ; ≠ ne pas emballer ; ne guère emballer v.tr.

Plaire, convenir, satisfaire, enthousiasmer ; ≠ ne pas plaire, ne pas convenir

Synonyme : plaire, convenir

1999 notre cher patron n'y connaissait rien, mais le punch, même désordonné, de Richard, l'avait emballé. Au point qu'il somma Bernard Vallet, alors directeur sportif de R.M.O., d'embaucher ce jeune homme au tempérament fougueux. 1999. Massacre à la chaîne 1909 Elle faisait même tellement d'affaires que les marchandises n'y faisaient qu'entrer pour affronter aussitôt déballées le feu de l'étalage, où des vendeurs, dûment stylés, « emballaient » littéralement les acheteuses 1909. Les bandes noires - Etude sur l'exploitation des vendeurs, producteurs, négociants, etc. (Les Plaies Sociales) 1955 ce genre de meubles dont chaque pied vaut une fortune, encore que, personnellement, ça ne m'emballe guère 1955. Des kilomètres de linceul (Les nouveaux mystères de Paris, 2e arrondissement) 1972 J'ai toujours soupçonné François d'être cupide. Ce soir j'en avais la preuve. Mais si moi-même je ne travaillais pas pour la gloire, prendre des miettes ne m'a jamais emballé 1972. Cambrioles - Les bouleversants mémoires de l'Arsène Lupin de l'après-guerre 1952 C'est précisément ce qui me plaît et m'émeut. Ce qui m'emballe, c'est que tous ceux qui sont là y croient, s'y coïonnent le coeur avec ravissement, même le patron 1952. Mon taxi et moi 1971 Le boulot ne m'emballait pas. Je ne me voyais toute ma vie femme de ménage ! 1971. Histoire de Michèle 1953 Mais, de votre côté, si ça ne vous emballe pas, ce soir-là, dites-le franchement 1953. Allons z'enfants <7 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 446