goulée

date : 1175 registre moderne : 4 fréquence : 14

goulée

& tirée une goulée

n.f.

Taffe de cigarette, aspiration sur cigarette, aspiration unique d'un cigare, d'une pipe ou cigarette ; gorgée, aspiration de liquide

Synonyme : bouffée de cigarette

Usage : tabac

1945 Elle tira deux ou trois goulées, toujours perdue dans son rêve 1945. Nestor Burma contre C.Q.F.D. 1972 Certains copains avaient les goulées assassines, ils tiraient très fort et la cigarette se consumait plus que de raison 1972. Cambrioles - Les bouleversants mémoires de l'Arsène Lupin de l'après-guerre 1999 j'ai pas de subside pour cantiner, juste une dizaine de cigarettes roulées, précieusement enveloppées dans du papier cul, pour tirer quelques goulées après le repas. 1999. Deux frères - flic et truand, première partie (Michel) (le truand) 1953 pourchassaient les élèves autour des bâtiments, allaient les débusquer des chiottes où certains se rassemblaient pour « tuber », « tirer une biffe, une goulée » au mégot collectif, pour lire des romans cochons 1953. Allons z'enfants 1973 Ulysse aspira une goulée de fumée 1973. Le Savoyard et la Vaudoise 1953 Elle fume encore, m'offre une goulée et soupire 1953. Alors, pommadé, tu jactes ? <6 citation(s)>

De goule (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 605