estomaqué

registre ancien : 5 registre moderne : 5 fréquence : 29

estomaqué & être estomaqué ; stomaqué adj.

Très surpris, ébahi, suffoqué d'étonnement, de surprise ; dépité

Synonyme : étonner, étonné, ébahir, ébahi, impressionner, impressionné

1938 On est un peu saoul, un peu estomaqué, un peu honteux d'avoir tant à apprendre dans notre métier où l'on croyait être, en somme, le fin du fin 1938. Moi, un nain 1757 après avoir fait quelque devoir de le chercher [le fugitif], ils revinrent dans notre chambre fort penauds et estomaqués, ne sachant que devenir. 1757. Mémoires d'un galérien du Roi-Soleil 1953 C'est ton père que va être estomaqué ! 1953. Allons z'enfants 1987 J'ai baissé mon pantalon, enlevé mon slip et je lui ai montré mes attributs virils, particulièrement imposants aux dires des dames. -Impuissant avec ça, vous rigolez ! lui ai-je lancé en posant le tout sur son bureau. Elle a été estomaquée. 1987. Voyage à l'intérieur des prisons - Témoignage 1911 Va faire ton devoir, va, refoule à Bondy [… ] Donne-toi de l'air… / Vous voyez ça d'ici !… La gueule que j'ai faite !… J'en étais comme une saucisse… […] Linette qui me disait de ma la tirer !… Vous parlez de l'estomaqué… 1911. Le journal à Nénesse 1903 Quand j'fleurissais su'l'bitume / Tous les mecs étaient stomaqués 1903. Les enracinées <6 citation(s)>

voir estomaquer

Se trouve dans AF1765 (GB) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 440