tortillard

registre ancien : 3 registre moderne : 3 fréquence : 21

tortillard n.m.

Train, train poussif, peu rapide, petit train ancien ; train à voie étroite, voie de 60

Synonyme : chemin de fer, train, wagon Usage : train, sncf

17140.jpg: 429x650, 105k (17 décembre 2012 à 18h55)

1954 Ce train était formé de vieilles voitures en bois, telles qu'en ont encore les « tortillards » de province : pas de couloirs 1954. Rue des maléfices - Chronique secrète d'une ville 1914-1919 C'était un tortillard d'une incroyable lenteur, et ce n'est qu'en fin de journée que nous sommes descendus à la gare de Saint-Lô. 1919. J'étais médecin dans les tranchées (2 août 1914-14 juillet 1919) 1898 Là, une vénérable patache la prendra et la transportera à la plus prochaine station du « tortillard », lequel, à son tour, se hâtera lentement de la véhiculer jusqu'à la grande ligne de Nîmes-Clermont-Paris. 1898. Bistrouille à l'armée du salut. Contes du Petit Pioupiou (4e série) 1953 Le tortillard siffla longtemps. Simon embrassa sa mère, s'installa près de la vitre 1953. Allons z'enfants 1953 heureux qu'il y eût dans le train journalier un voyageur inhabituel, le chef de gare l'accueillit aussitôt, cependant que le tortillard, de lui-même, sans ordre, sans conseil, reprenait sa marche lente 1953. Allons z'enfants <5 citation(s)>

«Nom qu'on donne communément, dans les campagnes éloignées des centres, au chemin de fer économique qui les dessert, non sans force tortillements, ou détours.» (Bibi-Tapin, Bistrouille à l'armée du salut, 1898?, p.142) (gb) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 784