lambiner

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1642 registre ancien : 5 registre moderne : 4 fréquence : 12

lambiner & ≠ ne pas lampiner ; □ pas le temps de lambiner v. intr.

Tarder, traîner, ne pas se presser, être lent ; ≠ agir vite, efficacement, sans délai ; □ pas de temps à perdre

Synonyme : traîner, ne pas se presser

1957 C'est vraiment le manque de vase que j'ai pas le temps de lambiner et d'admirer la plastique féminine, comme ils disent. 1957?. Dix ans de frigo 1935 une place d'écrivain. Ça consistait à copier des adresses sur des bandes de catalogues. Quinze francs pour dix heures de travail à condition de ne pas trop lambiner. 1935. Viande à brûler 1785 Tu vois ma chère, que c'est une affaire terminée et que j'ai mon congé dans les formes. Tant mieux, je suis charmée de savoir mon sort et que cela n'ait pas lambiné 1785. Correspondance d'Eulalie, ou Tableau du libertinage de Paris 1937 elles reviennent… elles se dépêchent… elles lambinent 1937. Bagatelles pour un massacre 1889 Il y a des jours où la mêlée devient féroce : c'est quand l'adjudant, trouvant qu'on lambine, crie de toutes ses forces : –Le dernier arrivé aux faisceaux aura deux jours de salle de police 1889. Le soldat Chapuzot 1974 Les juges parisiens ne lambinent pas pour me faire transférer dans la capitale. 1974. Ancien détenu cherche emploi 1953 Les permissionnaires ne songeaient pas à lambiner 1953. Allons z'enfants <7 citation(s)>

De lambin (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 995