charlot

registre moderne : 7 fréquence : 4

charlot

n.m.

Plaisantin, matamore, fanfaron, hâbleur ; mystificateur ; terme de mépris

Morphologie : nom propre, antonomase

1966 Mais je restais pour eux un bourgeois, un « petit intellectuel à la con », un « cave », un « charlot ». 1968. Les barjots
1966 C'est un « pigeon », c'est « l'honnête travailleur ». Il n'a pas « compris ». Pigeon, il se fait « plumer » : on le « dupe », on lui soutire son argent. On le traite aussi bien de « péquenot », « pélerin », « bouseux », que de « narvalo » (idiot en manouche) ou de « charlot ». 1968. Les barjots
1966 « Y font ça pour rouler ! me dit Fab au retour. C'est des charlots. Si c'est ça qu't'appelles des voyous, moi j'suis curé ! J'suis sûr que ces gars-là c'est l'brave péquenot qui laboure son champ toute la journée, et l'samedi soir y met son lewis et y vient rouler… […] » 1968. Les barjots
1966 Y veulent savoir à qui ils ont affaire, au cas qu'si y a une histoire dans la cellule, est-ce que c'est l'mec qui va tenir le coup ou est-ce que c'est l'mec qui va lâcher l'morceau, qui va faire trinquer tout l'monde ? Alors y veulent savoir à qui ils ont affaire, si c'est un charlot, si c'est une épée ou si c'est un mec… 1968. Les barjots
1983 Roh ! Le charlot ! 1983. Le zonard des étoiles
2001 Ils font les charlots, affalés sur le chambranle de la porte, crachant, hurlant, se boxant 2001. Sale prof !
1977 Pas méchant, un peu charlot, il n'arrête pas de parler, mais il traduit bien une certaine mentalité : –Pourquoi je vole ? pour de l'argent, avec je passe partout. Tenez à l'extérieur je gagne 2000 F par jour. 1977. Les jeunes en prison. On nous enfonce

<7 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).