grec

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1721 registre moderne : 5 fréquence : 40

grec & Grec ; grèque ; faire le grec ; grec de la haute n.m.

Tricheur, joueur professionnel, escroc, escroc au jeu, filou des cafés ; personne habile, homme très habile, rusé IT : barattiere, truffatore al gioco

Synonyme : tricheur Usage : jeu, triche

1912 Les grecs ou philosophes sont des malfaiteurs qui tirent leurs moyens d'existence de l'escroquerie pratiquée au jeu. Il semble qu'ils doivent leur nom à ce que les Levantins se sont fait une fâcheuse réputation dans cet ordre de volerie, et à ce que l'ancienne Grèce fut la terre classique de la philosophie. 1912. Les plaies sociales. La Pègre 1899 il ouvrit une maison de jeu où il attira des grecs auxquels il gagna 200000 francs, à l'aide d'une roulette fausse 1899. Les Mémoires de M. Goron – À travers le crime 1976 Le « teneur » ou tenancier du jeu est appelé « bédouin » ou « grec ». Il est toujours assisté de rabatteurs ou « parasites », désignés encore dans le «milieu» sous l'appellation de « barons » ou « contres », dont le rôle est de « lever » les « pigeons » 1976. Un septennat policier - Dessous et secrets de la police républicaine 1927 nos gens à noms de cigare ayant été signalés à la police comme grecs internationaux. 1927. Souvenirs de la vie de plaisir sous le second Empire <4 citation(s)>

Il faut rapprocher la morphologie du mot grèque = filou de celle du mot grec, grecque = sévère, qui reprend rudement ; le rapport de cette seconde forme à grincher, grincheux, gricher, grichu (être désagréable, acariâtre) est le même que celui de la première à grincher, grinche, agricher (voler, voleur) : le nom de grec appliqué aux aigrefins rentre ainsi dans la série argotique d'où il n'aurait pas dû sortir (SCHW 1928, glossaire) / Grec a d'abord signifié habile en Fr. au XVIIIe puis habile tricheur. Dans le vocabulaire des joueurs, la Grèce devint le monde des tricheurs (Brenner, note CAN) / Cet emploi provient vraisemblablement d'un croisement entre le sens fig. de grec «habile» (d'abord [1527] «hélléniste», puis «savant», «qui en sait autant que celui qui sait le grec») et le calembour sur graisse «profit» et Grèce (GR) / se dit par allusion à la finesse et à la rapacité notoire des habitants de la Grèce moderne (PESCH) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 500