ras le bol

date : 1968 registre moderne : 6 fréquence : 31

ras le bol

& ras-le-bol ; en avoir ras-le-bol ; en avoir ras le bol

locution

Exaspération, en avoir assez, quand on en a assez de qqchose, qu'on est excédé

Synonyme : assez, en avoir assez, excédé

Famille : ras le-la X (en avoir -) : assez

1976 En manifestant leur « ras-le-bol », en se mettant en grève, elles ont voulu signifier que la Société exploite leur force de travail et les exploite sans tenir compte de leur fournir les droits élémentaires du travailleur. 1976. Le nouveau visage de la prostitution 1981 tes petites arnaques j'en ai ras le bol 1981. La blanche 1994 Ras le bol de la discipline ! 1994. C'est quand qu'on va où 1993 Le ras-le-bol, la charge mentale liée à la pratique de leur métier, omniprésents dans les discours des prostitué-e-s, sont également évoqués par les masseuses pour justifier leur volonté de s'arrêter 1993. Prostitution : les uns, les unes et les autres 1984 Je ne suis pas contre les travaux manuels, mais j'interdis le salopage. Ras le bol du raphia, du papier crépon et des bouts de laine pourris qui traînaient dans le panier du chat 1984. Maîtresse à Belleville 1982 Ras le bol ! fis-je en revenant vers ma voiture. Je me tire. 1982. Autorut du soleil 2002 Le policier était peut-être victime d'un coup de pompe, d'un ras-le-bol 2002. Flic à Tours 2006 la mort de deux gardiens de la paix […] met les policiers dans la rue sur fond de ras-le-bol général. 2006. Place Beauvau - La face cachée de la police 2011 Passages d'huissiers de justice, rondes de policiers… le ras-le-bol nous gagne et nous décidons de mener une dernière action d'éclat 2011. Un militant, trois poules (suivi de La Citouche) <9 citation(s)>

Calque de : ras le cul (gb) / De bol, argot «anus» (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 234