bailler la cantonnade

fréquence : 3

bailler la cantonnade

& bailler la cantonade

locution

Manoeuvrer pour égarer ses poursuivants ; prendre un chemin de traverse pour dérouter ses poursuivants ; dépister ses poursuivants

xxxx qu'ilz sont poursuyz de justice ou qu'ilz se doubtent que l'en v[oize] apres eulx et ilz tiennent ung chemin et se pensent que l'en les a veu cheminer par illec, ilz se destournent a coup et prendent ung aultre chemin. Cela s'appelle bailler la cantonnade xxxx. Extraits du procès des coquillars, dans Etudes sur l'argot français <1 citation(s)>

cantonada (prov. et dauph.) = coin (d'une maison, d'une rue) ; s'encantonnader = se blottir dans un coin (GUIR cité par MATH) / Expr. non rencontrée au XVe ; on doit la rattacher au sens primitif de canton = coin (la langue du blason présente cette signification) : les hommes poursuivis décrivent un angle, un canton, et prennent un chemin de traverse. Le terme de théâtre, à la contonnade pourrait se relier à l'expr. du jargon de la Coquille. Lien avec langue du théâtre possible. (SCHW1928, glossaire) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 667