goualante

date : 1821 registre ancien : 7 registre moderne : 7 fréquence : 44

goualante

& gouallante ; guallante ; (gouasante) ; pousser la goualante

n.f.

Chanson, chanson des rues, chanson populaire, chanson réaliste ; par ext. pleurnicherie, geignement ; chanter ALL : Lied / ANG : Songs / IT : canzone

Synonyme : chanson

Morphologie : -ant (participe présent), l/s

Famille : goual- (chant, cri, chantage)

1953 Esgourdez rien qu'un instant le goualante du pauvre Jean 1953. La goualante du pauvre Jean
1955 Elle me plaît, c'te goualante, c'est bien une salade pour nous ! 1955. Pas de pitié pour les caves
1963 j'en ai plus que marre de tézigues et de tes goualantes 1963. Cap pour "Gemini"
1918 Ferrerus déclamait dans les bouis-bouis de faubourg des goualantes humanitaires 1918. Loin de la rifflette
1974 je gagnerai assez un jour pour qu'on se paye une petite taule gentille pour nous deux, avec le plat du jour, et même peut-être une petite licence de musette le samedi. Bob Martin, le Sinatra français, viendra y pousser la goualante. 1974. Le roman d'un turfiste
1911 pendant qu'il se donnait de l'air dans le couloir, j'ai poussé sa goualante à en faire éclater la boîte aux cailloux 1911. Le journal à Nénesse

<6 citation(s)>

P. prés. fém. de goualer (GR) / Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).