godiller

fréquence : 11

godiller & faire godiller v. intr.

Bander, être en érection ; se réjouir, être content, frétiller, être en joie, en plaisirs, convoîter une femme, [baiser] ; donner du plaisir (sexuel)

Synonyme : bander (érection) Usage : érotique, sexualité

1863 Zut ! je veux aller au persil pour aller au beurre, moi, na ! Je veux, pour une nuit, retrouver les voluptés de ma première jeunesse, tout comme mes pensionnaires [prostituées] !… Je veux qu'on me paie pour me faire godiller, moi ! 1862-1863. Les jeux de l'amour et du bazar 1863 DORANTE (Qui, tout en bandant, ne se sent pas encore en état de baiser.) Assez ! assez ! j'en ai plein l'cul de c't'air-là et de ton doigt !… Autre chose, si tu veux me faire godiller pour de bon ; autre chose ! 1862-1863. Les jeux de l'amour et du bazar 1863 FLORESTAN (Qui commence à godiller.) –Ne vas pas si vite !… Là… bien… très bien !… Bon… je suis prêt… 1863. Un caprice. Vaudeville 1863 LA MARQUISE (Lui caressant le membre avec précaution, de peur de le casser.) […] LE MARQUIS (Qui godille.) 1863. Signe d'Argent. Vaudeville en trois actes <4 citation(s)>

Vient de l'ancien gaudille (VIR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 712