nigaud

date : 1500 registre ancien : 3 registre moderne : 3 fréquence : 52

nigaud

& nigaude (fém.) ; nigaut ; Nigaut ; faire le nigaud

n., adj.

Sot, niais, naïf, crédule, imbécile, terme de familiarité ; faire l'idiot ANG : simpleton

Synonyme : niais, pas déluré, terme de familiarité amical (mon ami), imbécile, idiot, bête

Morphologie : apocope

1815 Lorsqu'elles [filles] rencontrent quelques nigauts qui les régalent et les payent bien, elles disent qu'elles font aller le mézière. 1815. Le Palais-Royal ou les Filles en bonne fortune
1935 Mes garçons, vous vous êtes compromis avec un bolchevik déguisé en ouvrier. Passons là-dessus, je ne veux pas vous punir. J'espère qu'aucun d'entre vous n'est assez nigaud pour ajouter foi à des racontars absurdes ? 1935. Mer Noire
1905 Bois donc, nigaud !… C'est d'la boisson d'évêque… 1905. Un vieux bougre
1909 Les amateurs éclairés sont rares ; et les nigauds qui font vanité d'art et métier de ramasser les croûtes, sont communs, jusqu'à la banalité 1909. Les bandes noires - Etude sur l'exploitation des vendeurs, producteurs, négociants, etc. (Les Plaies Sociales)
1962 je lui ai donné une bonne claque sur les fesses, en chuchotant : « Tais-toi donc, nigaude, fais celle qui me connaît pas » 1962. Bibiche

<5 citation(s)>

Changement orthographique : ni-got pour nyais, mot employé au XVIe dans le sens de nigaud (SCHW1889) / Doublet de niais, lat. nidax, formé (P. Guiraud) sur *nidicare (- Nicher) ; et les dial. nigeot, nigon (GR) / Apocope de Nicodème (George, FM48) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).