draguer

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre moderne : 5 fréquence : 51

draguer & se faire draguer ; se laisser draguer v.tr.

■ Chercher le client, racoler (prostituée) ; chercher une fille à prostituer, chercher une dupe (escroc) ; rôder, chercher qqun ; ■ (moderne) chercher à séduire, courtiser (style négligé)

Synonyme : séduire, draguer, plaire, courtiser

1961 revenons à nos agnelles, aux habituées de ce bas secteur du 2e arrondissement et notamment à celles qui « draguent » sur le Sébasto, de Strasbourg-Saint-Denis à la rue Étienne-Marcel 1961. L'hydre aux mille têtes 2013 on échafaude une combine, on descend dans les boîtes homo d'Ostende où je me fais draguer avant de dépouiller les lascars sur le trottoir 2013. Moi Dodo la Saumure 1981 Ça ne faisait pas cinq minutes qu'elle était arrivée que déjà un mec commençait à la draguer 1981. Tiens, voilà du Bouddha ! 1963 Je me demande, vu ceci, si je vais continuer à aller draguer au Golf Drouot pour essayer de me faire emballer 1963. Les perles de Vénus 1984 Et si elle avait vraiment rencontré Ségura au Drugstore Publicis, si elle s'était vraiment laissé draguer ? Et s'il lui avait réellement plu 1984. Boulevard des allongés 2006 Trop occupé à la draguer, je n'avais pris aucune note, et ensuite j'avais peiné pour rédiger mon reportage. 2006. L'exequatur 1997 ces autres boîtes où, travestis ou non, d'autres couples, arrogants et comme furtifs ensemble, pareillement dansaient, draguaient, ce dernier mot avait beau n'être pas encore dans ce sens entré dans la langue 1997. L'aveu différé 2011 Quant aux blousons, noirs comme il se doit, c'est du simili-cuir. On frime et on drague. 2011. Un militant, trois poules (suivi de La Citouche) <8 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 171