lourdaud

date : 1480 registre ancien : 4 registre moderne : 4 fréquence : 30

lourdaud & lourdeau ; lourdaut n.

Lourd, au physique et souvent au moral : bête, peu éveillé, pas malin, à l'intelligence peu déliée ; peu rapide, gros, malhabile, peu efficace ; qqun de rustre

Synonyme : imbécile, idiot, bête

1797 À en juger par son aspect extérieur, on l'aurait pris pour un lourdaud, mais c'était un grivois qui s'entendait au métier et qui connaissait tous les tours et les détours de l'amour 1797. Lettres galantes et philosophiques de deux nones, dans L'Enfer de la Bibliothèque nationale 1757 Le bon marché qu'ils font fait que quantité de lourdauds s'y attrapent. 1757. Mémoires d'un galérien du Roi-Soleil 1947 nous avons admis, dès l'enfance, que les Français sont plutôt malins, les Allemands lourdauds 1947. Mon journal dans la drôle de paix <3 citation(s)>

De l'anc. franç. lordel, lourdel «niais», de lourd (GR) / 1480 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 839