fossile

date : 1827 registre ancien : 6 registre moderne : 6 fréquence : 11

fossile

& vieux fossile

n.

Vieillard, vieux, vieille femme ; ancien (camarade de pension)

Synonyme : vieux, âgé, vieillard

1935 Huit vieux birbes, qui me considéraient sans indulgence, étaient alignés derrière une longue table. L'un de ces fossiles feuilleta mon dossier, puis me lança, comme un injure : –Êtes-vous marié, Monsieur ? 1935. Viande à brûler
1886 Un mauvais rimailleur déclare que Lamartine est une panade, Ponsard un ramolli, Casimir Delavigne un fossile, Alfred de Musset un hystérique 1886. Paris oublié
1947 Sa conception nouvelles des chars et de l'aviation, rejetée par les fossiles Pétain, Weygand et Gamelin, fut appliquée par les Allemands 1947. Mon journal dans la drôle de paix

<3 citation(s)>

B.− Au fig., fam., péj. [En parlant d'une pers. ou d'une chose] Qui est démodé, dépassé. Littérature fossile; des idées fossiles. C'est une personne fossile (DG). Quelques théoriciens déjà fossiles, quelques idéologues desséchés (Du Bos, Journal,1922, p. 158).Du vieux landau fossile qui devait les reconduire, les deux dames les regardaient de loin (Malègue, Augustin,t. 2, 1933, p. 376). − Emploi subst. [En parlant d'une pers.] Dont les idées sont arriérées. M. Alexandre Duval (...) se plaint amèrement d'avoir été traité (...) de « fossile », de « perruque, d'épicier » et d'« académicien » (Musset dsRevue des Deux Mondes,1833, p. 328). C'est un homme moderne [Taine]; moi, je suis un fossile. Il est plein de calme et de raison. Moi, un rien me trouble et m'agite (Flaub., Corresp.,1868, p. 385). b) 1833 subst. désigne gén. une pers. (Musset, loc. cit.). (tlfi:fossile) /

  • fossile n.m. péjor. INJURE - TLF, 1833, Musset ; PR[67], ø d.
    • 1833 - «A certaines représentations, on se trouvait environné d'hommes effrayants [...] si vos cheveux étaient blanchis par le temps, alors vous étiez des académiciens, des perruques, des fossiles, contre lesquels on vociférait des cris de fureur et de mort.» A. Duval, De la littérature dram., let. à Hugo (Paris), in Larchey, Dict. , (s.v. académicien) (1881)
    • 1842 - «Il se dit, dans le langage familier, Des personnes dont les idées sont arriérées en littérature, en politique, etc [...]» Complément Acad.figure dans : Bescherelle, 1848 ; Landais, Compl., 1853 ; Lar. GDU, 1872 ; Guérin, 1892
  • fossile adj. péjor. INJURE "fig." - PR[77], 1833 ; FEW (3, 741b), GLLF, Lex.[75], 1845, Besch. ; R, cit. Th. Gautier ; L, DG, ø d ; TLF, cit. Dict. gén.n.m. : DDL 3, 1833, A Duval ; PR[77], 1840 ; R, cit. Flaubert ; L, GLLF, 1865.
    • 1827 - «Il ne sait ce qui se passe ni en France, ni à l'étranger, quant aux sciences et à la littérature d'ordre élevé : sous tous ces rapports, M. de Corbière est vraiment fossile, si l'on peut le dire [...]» Eckstein, Le Catholique, n° 24, déc., 536 - P.E.
  • fossile (vieux -) loc. nom. m. péjor. INJURE - PR[67], ø d ; absent TLF.
    • 1840 - «Va donc, vieux fossile ! ... chante-nous du Béranger, vieux brave.» Bayard et Dumanoir, Les Guêpes, ix, in Répertoire dram., IV (Henriot-Beck) - T.W. (bhvf:fossile) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).