politicard

date : 1881 registre ancien : 7 registre moderne : 6 fréquence : 10

politicard

& politiquard

n., adj.

Politicien, homme (ou femme) politique, professionnel de la politique (péj.) ; relatif à la politique (péj.)

Morphologie : -ard

Usage : politique

1957 Je veux savoir avec qui i' se fréquente, s'il a le bras long du côté des politicards véreux du patelin, comment il se classe sur le manège politique, comment qu'il dépense son oseille 1957?. Dix ans de frigo 1937 abrutissant tambourin d'axiomes, maniée, brandie d'âge en âge, pour l'abrutissement des jeunes par la pire clique parasiteuse, phrasuleuse, sournoise, retranchée, politicarde 1937. Bagatelles pour un massacre 1947 à l'approche de la Libération, le morticole politicard, compromis et fort inquiet, emmène l'infortuné boutiquier dans son auto 1947. Mon journal dans la drôle de paix 1973 Et c'est un peu ce que je reproche à tous ces politicards qui aiment tant le pouvoir 1973. Le petit paradis 2006 Et puis, la majorité de tous ces Italiens avaient voté pour ce politicard fascisant de Berlusconi. 2006. L'exequatur <5 citation(s)>

5. Politicard, politiquard, -arde, adj. péj. a) Qui se mêle de politique, qui pratique une politique dépréciée ou méprisable. Le change de la £ est actuellement 34,50, grâce aux acrobaties des financiers politicards [Philipon] (Toulet, Corresp. avec un ami,1920, p. 166). Empl. subst. Sur le flanc de ces régiments, je revoyais, ceints d'écharpes en arc-en-ciel, les anciens avocassiers ou politiquards (Vallès, Le Réveil, 5 déc. 1881 ds Le Cri du Peuple, p. 228 (Éd. fr. réunis, 1953) ds Quem. DDL t. 2).b) Qui relève d'une politique dépréciée ou méprisable. Réprouvant fort, dans le Mercure, cette littérature pornographique, politiquarde et suissarde (Léautaud, Journal littér., 4, 1922, p. 25).− [pɔlitika:ʀ], fém. [-aʀd]. − 1resattest. 1881 les anciens avocassiers ou politiquards (Vallès, loc. cit.), 1898 vieille bête politicarde (A. Daudet, Soutien de famille, Paris, Libr. de France, 1929, p. 242); de politique2, suff. -ard*. (tlfi:politicard) /

  • politicard n.m. péjor. POLIT. - FEW, ND2, PR[67], 1898 ; TLF, ø d. politiquard - TLF, 1881, Vallès (même texte).
    • 1881 - «Sur le flanc de ces régiments, je revoyais, ceints d'écharpes en arc-en-ciel, les anciens avocassiers ou politiquards [...]» Vallès, Le Réveil, 5 déc., in Le Cri du Peuple, 228 (Ed. fr. réunis, 1953) - B.N. (bhvf:politicard) /

Du rad. de politicien, politique, et suff. péj. -ard (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 463