flapi

date : 1486 registre ancien : 7 registre moderne : 5 fréquence : 27

flapi

& être flapi ; flappi ; être flappi

adj.

Fatigué, sans force, mou, éreinté ANG : he is done up

Synonyme : fatigué, fatigue

Usage : général

1927 Je suis flapi et je roupille debout 1927. Les Pieds-Nickelés en Amérique, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927)
1927 Ils prirent les jambes à leur cou et quittèrent le quartier de la gare. Ils ne s'arrêtèrent qu'à un bon kilomètre de là. 'Ouf ! Je suis flapi ! […]' 1927. Les Pieds Nickelés au far-west, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927)
1937 une terrible débâcle de cloches... effroyablement anémiques... chlorotiques... flapis... une vraie retraite de Russie... décavés jusqu'aux ratamoelles 1937. Bagatelles pour un massacre
1955 Sa face plate de boxeur flapi se rembrunit 1955. Des kilomètres de linceul (Les nouveaux mystères de Paris, 2e arrondissement)
1916 à son visage plus pâle, à ses yeux cernés, on voyait que ce dernier effort l'avait vanné. –J'suis flapi ! 1916. Crapouillots - Feuillets d'un carnet de guerre
1911 ça ne fait rien, ça me dévissait de penser qu'elle s'envoyait des crampes de rupins, de costeaux, de bêtes-à-pain chics, qui aurait pu lui porter à l'os, et j'aimais mieux la voir travailler dans le démoli, le flapi, la baderne 1911. Le journal à Nénesse
1911 Ce qu'ils auraient vite soupé de ma fiole ! Et puis après ?… Je m'en fous… Ça ne m'empêcherait pas de rentrer dedans le premier salop qui se payerait ma poire, il n'y a pas d'erreur… Je ne suis pas encore si flapi que j'en air l'air… 1911. Le journal à Nénesse
1909 Au bout de quelques minutes les trois malfaiteurs avaient disparu à l'horizon et leurs poursuivants, rendus, vannés, flappis et renonçant à l'espoir de les rejoindre, regagnaient piteusement la gendarmerie 1909. Ribouldingue se marie, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912)
1958 Les épaules larges, le ventre pendant en besace, il avait une dignité d'empereur romain flapi. 1958. Rage blanche

<9 citation(s)>

P. p. du vieux mot lyonnais flapir «amollir, abattre» (XVe), d'une rac. flap- «mou», p.-ê. var. du lat. faluppa. → Envelopper (GR) / Mot fr.-prov. dér. d'un adj. flap « qui est flétri » attesté dans ce domaine (cf. FEW t. 3, p. 399b) issu prob. d'un lat. pop. *falappa, altération du lat. médiév. faluppa « balle de blé » (Xe s. ds CGL t. 5, p. 525, 32) (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).