mauvais coucheur

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre ancien : 4 registre moderne : 4 fréquence : 18

mauvais coucheur & bon coucheur locution

Râleur, grognon, qui n'est jamais content, qui a mauvais caractère, chicaneur ; homme avec lequel il est aisé de vivre

Synonyme : râleur, grognon

1935 Comme je sortais de la cabine, j'entendis des éclats de voix et je vis la téléphoniste entourée de plusieurs individus qui l'accablaient de questions. Je ne m'en émus point, sachant que les téléphonistes ont pour besogne accessoire de calmer les mauvais coucheurs. 1935. Viande à brûler 1836 Je puis le dire avec vanité, mes camarades étaient presque tous mes amis ; ils disaient bien que j'étais un mauvais coucheur, mais je ne crois pas qu'un seul ait nourri de la haine contre moi 1836. (Lacenaire après sa condamnation.., anon.), dans Mémoires de Lacenaire, avec ses Poèmes et ses Lettres, suivis de Témoignages, Enquêtes & Entretiens présentés par Monique Lebailly 1955 Le général a été élevé au Petit Séminaire, sous M. Dupanloup, qui était « mauvais coucheur », qui « manquait de charme » [1901] 1955. Les dessous de Paris - Souvenirs vécus par l'ex-inspecteur principal de la brigade mondaine Louis Métra 1917 Par ici ; et fais doucement : je t'emmène vers des Boches qui sont mauvais coucheurs. 1917. Nuits de guerre (Hauts de Meuse) <4 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 580