éreinter

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

fréquence : 9

éreinter & éreinter qqchose ; se faire éreinter v.tr.

Ruiner, gâter, endommager, abîmer qqchose ; médire, abîmer, critiquer avec malveillance ; se faire siffler (théâtre) ANG : to ruin something

Synonyme : casser, enfoncer, détruire, abîmer, médire, critiquer / critiqué, éreinté, calomnié / médisant, critique Usage : théâtre, comédie, chant, spectacle

1942 Il éreinte si bien les autres qu'il fait tour à tour plaisir à chacun 1942. Ménages d'artistes, dans Théâtre complet de Brieux (tome premier) 1882 Les offres ne furent pas acceptées, et, depuis, – comme auparavant du reste, – le Gil Blas, qui compte dans sa rédaction deux ou trois des grands ennemis littéraires du romancier, ne manque pas une occasion de l'éreinter. 1882. Zola. Notes d'un ami <2 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 482