canulant

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1835 registre ancien : 6 fréquence : 10

canulant & canulante (fém.) adj.

Importun, gênant ; dommage, regrettable ; ennuyeux, emmerdant, pénible ; fort ennuyeux, fastidieux ANG : importunate

Synonyme : ennuyeux

1864 Je m'en vais à la guerre… est-ce assez canulant ? 1864. La grande symphonie des punaises. Fantaisie 1947 Et d'autre part, en échange de son pèze, il fallait supporter ses manies, sa jalousie, sa canulante présence ! 1947. Fleur-de-Poisse 1911 Vrai ! ça m'saigne de l'voir plaqué dans c'musée d'la Camarde … Pauv'Jujules !… Il était un peu canulant, mais c'était un bon copain, tout de même… 1911. Le journal à Nénesse 1911 On a balancé le logeteau de la rue Geoffroy-Marie, et on s'est perché dans quelque chose d'encore plus chouetto comme niche, rue des Amandiers, en plein Ménil… C'était canulant de grimper, jusqu'au sixième, le lève-pieds de la rue Geoffroy-Marie 1911. Le journal à Nénesse 1909 C'est canulant, je l'avoue, mais y a pas à barguigner 1909. Ribouldingue se marie, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912) 1912 Il devient canulant, le gonce poilu 1912. Les Pieds Nickelés ministres, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912) <6 citation(s)>

P.prés. de canuler (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 906