macavoué

registre ancien : 7 registre moderne : 0 fréquence : 6

macavoué

& makavoué

n.m.

Type d'obus, obus, obus de mortier, de crapouillot ANG : a bomb-sell

Synonyme : obus, éclat d'obus

Usage : militaire, guerre

1917 Allons, bon ! grogne le capitaine, les makavoués s'en mêlent, à présent. / Ils tombent en arrière de nous, les makavoués, et massacrent du petit bois. L'arrosage est serré, le vacarme épouvantable. 1917. L'évasion. Récit de deux prisonniers français évadés du camp d'Hammelbourg

<1 citation(s)>

C'est proprement le diminutif du nom patois du matou (macaou), image analogue au synonyme gros noir (SAIN-TRANCH) / Critique de Sainéan dans Esn1918, qui propose : « Le têtard de grenouille s'appelle bocaoué à Pont-Saint-Vincent [...] depuis au moins 1885, bacaoué à Dombasle [...] et à Rigny-Saint-Martin [...]. Un projectile est-il un têtard ? Oui. Le projectile du crapouillot ou torpille aérienne en a et le corps cylindrique et la queue, avec les proportions : si bien qu'il a aussi été nommé queue de rat (Apollinaire)» (Esn1918) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).