loupé

registre ancien : 7 registre moderne : 5 fréquence : 31

loupé

& louppé ; demi-loupé

n.m., adj.

Échec, bavure ; échec, raté, qui a échoué , demi-échec

Synonyme : échec, insuccès, échouer, manquer

Famille : loup(e)

1982 Pour être franc, le premier coucou de l'équipe à Jeans sorti du levage était plutôt loupé, des fuites il y en avait. 1982. La vapeur 1937 C'est un fait… qu'on a beau prétendre le contraire, c'est loupé… ça flanche… ça découle 1937. Bagatelles pour un massacre 2006 Les deux commissions parlementaires dénoncent dans leurs rapports le « loupé » de la fuite de l'assassin présumé du préfet, Yvan Colonna. 2006. Place Beauvau - La face cachée de la police 1955 Jamais Yacki ne nous avait fait faire chou blanc. Pas un « loupé », jamais un impair 1955. Les dessous de Paris - Souvenirs vécus par l'ex-inspecteur principal de la brigade mondaine Louis Métra 1917 –Elle est loupée leur attaque, constata Juvenet. / En effet, cette attaque montée avec de puissants moyens d'artillerie, échoua. 1917. Mémoires d'un rat 1998 Si c'est loupé, mieux vaut ne pas penser aux conséquences humaines. 1998. Il faut tuer René Dousquet ! 1915 Est-ce que les Boches auraient numéroté mes abattis ; à Bar-le-Duc c'est la jambe droite ; cette fois-ci c'est le bras gauche ; n'empêche que c'est louppé pour eux quand même 1915. (correspondance) Les cinq mois de campagne d'un ouvrier parisien (2) 2003 Elles s'accordèrent pour mentir à Yann, parti entre-temps surveiller son échoppe, sur ce demi-loupé. 2003. L'industrie du sexe et du poisson pané 1949 Peut-être même qu'elle se mettrait à appeler à l'aide et alors je serais frais, moi, tout serait loupé 1949. Un drôle de mec - Roman traduit de l'argot américain <9 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 868