Chleuh

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1936 registre moderne : 5 fréquence : 22

Chleuh & Chleu ; chleu ; chleuh ; Schleu ; schleu ; schleux ; schleuh n., adj.

Allemand, allemand (majoritairement contexte militaire, ou péj.)

Synonyme : allemand, Allemand Usage : militaire, guerre

1955 Oui, il m'a répondu, c'est une belle ordure, mais avec moi, il est régulier. Il m'a tiré des pognes des Chleus, moi et d'autres, notamment un qu'on était du même réseau et qui est devenu ministre depuis. Alors on lui a fait une fleur au Lulu. 1955. Mollo sur la joncaille 1944 J'entre, un jour, à Vichy, en rapports avec un individu qui, je l'ai appris plus tard, était quelque chose comme gérant d'une popote de « Chleuhs ». 1944. Dans les prisons de la milice - Un mois au château des Brosses 1955 je vous jure qu'aussitôt rétabli, les Chleuhs auront affaire à moi 1955. Les dessous de Paris - Souvenirs vécus par l'ex-inspecteur principal de la brigade mondaine Louis Métra 1971 Je me disais : « T'es dégueulasse d'aller avec les schleus. » 1971. Histoire de Michèle 1997 Fichus, il ne se serait pas permis, du tact, de la prudence, de lui assener qu'ils étaient fichus, les Fritz, les Chleuhs, les Teutons 1997. L'aveu différé 1963 eux, c'était pas pareil. Y z'étaient schleuh. Il parle schleuh d'ailleurs. 1963. La 317e section <6 citation(s)>

CHLEU(H), (CHLEU, CHLEUH), adj. B.− Fam., péj. Allemand, allemande. Un avion chleuh. Pou chleu. Pou au dos marqué d'une « croix de fer ». − Pris subst. Allemand, notamment soldat allemand des troupes d'occupation : « ... le nazisme je ne suis ni pour ni contre : avec les Chleuhs ça peut réussir, mais ça ne convient pas au tempérament français... » Sartre, La Mort dans l'âme, 1949, p. 274. Étymol. et Hist. b) 1936 « frontalier parlant une langue autre que le français : comtois ou alsacien » (Esn., Dauzat ds Fr. mod., t. 16, p. 139); c) 1939 « personne allemande ou de langue allemande » (à Metz d'apr. Dauzat, loc. cit.); d) mai 1940 « militaire allemand » (Esn., Dauzat, loc. cit.). Empr. à l'ar. du Maroc : šelḥ, plur. šlöḥ, nom d'une tribu du Maroc, šölḥa, nom de leur lang. (Lang. Monde, p. 162). Mot introduit en France vers 1933 par des soldats ayant combattu au Maroc (pour les sens dér. sous 2, Dauzat, loc. cit.). Bbg. Dauzat (A.). Pognon : fillette; chleuh : surnom des Allemands. Fr. Mod. 1948, t. 16, p. 138. (tlfi:chleuh) /

Langue : Arabe 1939 chanson de Pierre Dac « Je vais me faire chleuh » ; « frontalier ne parlant pas le français : comtois ou alsacien » 1936 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 347