manège

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre ancien : 3 registre moderne : 3 fréquence : 82

manège & ce/ton petit manège ; même manège n.m.

Manigances, agissements, ce qui se tracte, activité, activité suspecte, comédie, manoeuvre, cérémonial, comportement suspect ; complications, situation inextricable

1791 Hé ben, foutre ! si n'ont pas pouvoir de faire tout ça eux-mêmes, peuvent-i le donner à d'autres ? Quel bougre de manége ça feroit ! 1791. De par la mère Duchesne. Anathèmes très-énergiques contre les jureurs 1957 je surpris le manège du jeune homme qui veillait sur les phynances 1957. Les eaux troubles de Javel 1949 je remarquai le manège d'un beau garçon de trente ans, manifestement désireux d'entrer en relations avec une magnifique et blonde créature 1949. Mémoires d'un contrôleur des wagons-lits recueillis par René Delpêche 1986 Ce petit manège dura pas loin de deux ans. 1986. Rue Saint-Denis. Rites, personnages et secrets du quartier le plus chaud de Paris 1955 Tu te figures que je n'ai pas « entravé » ton manège 1955. Les dessous de Paris - Souvenirs vécus par l'ex-inspecteur principal de la brigade mondaine Louis Métra 1924 elle avait maintes fois puisé et sans scrupule dans le portefeuille de son généreux ami. […] Elle s'habituait avec d'autant plus de facilité à ce petit manège qu'il passait inaperçu. 1924. Les dessous de Montmartre <6 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 391