nabot

date : 1549 registre ancien : 6 registre moderne : 5 fréquence : 27

nabot

& nabotte (fém.)

n.

Personne de petite taille, nain, avorton, qui est petit, chétif ; au fig. terme de mépris ANG : a dwarf

Synonyme : nain, avorton

15849.jpg: 485x646, 97k (25 septembre 2012 à 01h30)

1792 ce pauvre diable a renouvellé à ces nabots conventionnels de bonnes vérités 1792. Foutre ! il vous convient bien de vouloir nous faire taire
1924 Il était court, genre nabot. Le conseil de révision qui déclara « Bon pour le service » un phénomène de cet acabit était, sans nul doute, ivre ce matin-là 1924. Dante n'avait rien vu
1955 Le nabot m'avait brutalement ordonné de me tourner 1955. Les dessous de Paris - Souvenirs vécus par l'ex-inspecteur principal de la brigade mondaine Louis Métra
2004 Une fois, je fus harponné, en liaison à leur PC, par un nabot à moitié saoul, avec un effroyable accent à la Marius : « Peuchère, mon gars. Ici, on est tous des “guanguestères” ! Je te dis gars… Pan sur le bougnoule… […] » 2004. Une guerre au couteau. Algérie 1960-1962, un appelé pied-noir témoigne
2007 –Mon chat, ton nouvel ami prendre bien une p'tite mousse ? minaude la nabotte. 2007. La gigue des cailleras

<5 citation(s)>

Var. nambot, nimbot ; semble une altér. de nain-bot, comp. de nain, et de bot (germanique butt « crapaud ») (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).