rude

registre ancien : 4 registre moderne : 5 fréquence : 22

rude

& rude X

adj.

Intensif : fameux, remarquable ALL : famos, bemerkenswert

Synonyme : intensif grave, le comble, important

1867 Figasse et Piednoir m'ont donné bien du fil à retordre. Ah ! c'étaient de rudes coquins que ceux-là ! 1867. Les Malfaiteurs
1871 Foutre ! ce sont de rudes patriotes, que les francs-tireurs 1871. Le Père Duchêne (59)
1726 Têtebleu ! quel rude peintre ! 1726. Les pèlerins de la Mecque
1935 Vrai, tu es un rude crétin. 1935. Viande à brûler
1899 Je ne dirai pas que vous avez du toupet, riposta le président, mais avous avez un rude aplomb 1899. L'amour à Paris - Nouveaux mémoires - Les industries de l'amour
1943 C'est tout de même de rudes salauds ceux qui envoient les autres à la bagarre sans l'avoir préparée 1943. Batailles dans le ciel
1980 Fumer une cigarette en cachette demeurait un rude exploit. 1980. Je ne veux plus aller à l'école
1915 Vraiment –ce ne serait pas du luxe– on devrait bien donner une boussole à chaque soldat. Le gouvernement ne se ruinerait pas, et ça nous rendrait de rudes services. 1915. Les poilus de la 9e
1915 j'ai eu un rude trac, vous savez… 1915. Les poilus de la 9e
1954 le futur beau-père, c'était un rude salaud 1954. Les portes de l'aventure

<10 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).